MADAGASCAR – Trafic de bois de rose: Qui sont Mbola, Moïse et consorts ?

Des nouveaux noms de trafiquants de bois de rose circulent dans les coulisses. On parle souvent dans les couloirs du palais d’Ambohitsorohitra d’un certain Moïse, Mbola et des ses proches collaborateurs. Mais curieusement, ces nom n’apparaîssent pas dans la liste des présumés trafiquants publiée par le ministre de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts, Anthelme Ramparany.

A quel jeu joue le ministre de l’Environnement ? On se pose des questions actuellement étant donné que les noms récemment publiés par Anthelme Ramparany comme étant des « gros bonnets » du trafic de bois de rose ne sont pas les seuls vrais « gros bonnets » dans ce trafic. On parle de plus en plus actuellement dans les couloirs de la présidence d’un certain Mbola, appelé souvent Rambola par des proches collaborateurs de Hery Rajaonarimpianina. Le nom d’un certain Moïse est aussi évoqué.
Qui sont donc Moïse, Mbola et consorts ? Des sources auprès de la présidence n’hésitent pas à parler d’une catégorie hors pairs de trafiquants de bois de rose classés parmi les « intouchables ». Mais leurs noms ne figurent pas dans la liste publiée par le ministre de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts.
Des observateurs sont de plus en plus convaincus actuellement que la liste publiée par Anthelme Ramparany a été ainsi établie uniquement pour brouiller les pistes. Personne n’est dupe. Les noms des trafiquants de bois de rose ont été déjà publiés dans le rapport accablant établi par le Premier ministre, Jean Omer Beriziky. Ces noms sont-ils alors blanchis par un coup de baguette magique pour disparaître dans les versions officielles des trafiquants de l’actuel régime? On se demande ainsi pourquoi, par exemple, le nom de Maminirina Jean Eddy ne figure pas dans la liste du ministre de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts alors que ce dernier est une célébrité dans ce trafic de bois de rose. Moïse, Mbola et consorts n’apparaissent pas non plus dans cette liste.
En outre, des sources diverses rapportent souvent la présence de la voiture d’un autre gros bonnet du trafic de bois rose dans les environs du palais d’Ambohitsorohitra. Ce vrai gros bonnet cité dans le rapport de l’ancien Premier ministre Jean Omer Beriziky est régulièrement présent dans le bureau de la présidence sis à côté de l’hôtel Colbert.
Des trafiquants cités dans le rapport de Jean Omer Beriziky sur le trafic de bois de rose sont donc aperçus régulièrement par des témoins à Ambohitsorohitra. Ce n’est pas la première fois qu’ils se rendent à Ambohitsorohitra. Certains témoins sont même convaincus qu’ils ont le rang de « conseiller » très spécial au palais présidentiel. Mais Conseiller en quoi ? La présence fréquente de Mbola et consorts au palais fait des vagues à Ambohitsorohitra. Mais notons curieusement que la personnalité en question ne figurait pas dans la liste des trafiquants récemment publiée par le ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts.
La publication de la liste d’Anthelme Ramparany était un autre simple effet d’annonce. On connaît les vrais gros bonnets.

La Nation

 

 

Publié le 9 septembre 2014, dans Droits humains, Françafrique, Madagasikara - Crise, Médiamensonges, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :