Madagascar: un rapport de l’État pointe des détournements d’argent colossaux (RFI Afrique)

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est monnaie-malgache_0.jpg
La somme des détournements est énorme, alors même que seulement 15% des dépenses publiques en 2017 ont été épluchées.
© Getty Images/Gallo Images/Danita Delimont

Plus de huit milliards d’ariary, soit environ 2,3 millions d’euros de deniers et biens publics ont été détournés en 2017, conclut un rapport publié par la Direction générale du contrôle financier. Des détournements qui ont eu lieu dans 25 ministères.

La gestion des finances publiques malgaches est peu reluisante. Pas moins de 300 personnes sont impliquées dans ces détournements colossaux : fournisseurs, responsables de marchés publics, comptables mais aussi membres de cabinets et hauts fonctionnaires de l’État.

« Ces irrégularités ont été constatées notamment dans le domaine de la construction de bâtiments. Nous avons relevé des livraisons fictives de biens, fournitures et matériels. Nous allons poursuivre nos contrôles dans les zones enclavées car c’est là qu’il y a de nombreux risques de détournement », explique Gilles Rabearinosy, directeur général de cette institution rattachée au ministère des Finances.

Les sommes détournées pourraient être plus importantes puisque l’institution n’a pu contrôler que 15% des dépenses publiques de 2017 faute de moyens. Un rapport rendu public qui a aussi pour but de dissuader les fonctionnaires actuels de détourner biens et deniers de l’État.

« C’est la première fois qu’on présente un rapport mais nous allons continuer. Cela permet de mettre en garde les acteurs budgétaires, les responsables des marchés publics, les gestionnaires d’activités et les comptables. Ils sauront que s’ils font ça, il y a des sanctions pénales qui les attendent. »

Des sanctions qui vont d’une simple amende en cas de mauvaise gestion jusqu’à une peine d’emprisonnement en cas de vol ou de détournement avéré. Plusieurs dossiers sont déjà entre les mains du Bureau anti-corruption pour enquête.

http://www.rfi.fr/afrique/20190725-madagascar-etat-pointe-detournements-argent-colossaux?fbclid=IwAR0pMqWn1mlSA8j7OooU0sg5lMhT-xIkSynNCD-yDOCuLoHvWocthp4aiv8

Notre commentaire:

C’est édifiant ce rapport qui montre, n’en doutons point, l’ampleur de l’opération. C’est un véritable pillage du pays en bande organisée à tous les niveaux, bref une pratique généralisée dans l’administration. Et l’on s’étonne que le pays n’arrive jamais à se développer !

Que ce rapport ne restera pas lettre morte ou un simple effet d’annonce comme ce pouvoir a l’habitude de nous servir. Il faut qu’il soit suivi d’effet, que les sanctions soient non seulement exemplaires mais aussi et surtout à la hauteur du pillage commis !

TG

Publié le 25 juillet 2019, dans AFRIQUE, Finances, Justice, Madagasikara - Crise, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :