Israël – Gaza: La guerre officiellement déclarée : « Huit Palestiniens tués à Gaza mercredi et 60 blessés »

Par Saed Bannoura – Imemc

Israël poursuit ses offensives militaires contre la bande de Gaza, tuant rien que dans la journée de mercredi, huit Palestiniens, et en en blessant plus de 60, certains gravement. Des enfants et des nourrissons sont parmi les victimes.

 

(JPG)

Une enfant tuée par un obus israélien
Quds Press

L’escalade en cours a commencé avec l’assassinat par les Israéliens d’Ahmad al-Ja’bary, dirigeant des Brigades al-Qassam, la branche armée du Hamas, et de son adjoint, Mohammad al-Hamss.

Leur voiture a été ciblée par un missile israélien alors qu’ils roulaient dans le centre de la ville surpeuplée de Gaza.

L’armée a effectué au moins 50 frappes en différents endroits de la bande de Gaza entraînant la mort de huit Palestiniens, alors qu’au moins 60 autres ont été blessés, dont certains gravement.

Des sources médicales à Gaza rapportent qu’outre Al-Ja’bary et Al-Hamss, les obus israéliens ont également assassiné :

  • Mohammad Hani Kaseeh, 18 ans ;
  • Isam Mahmoud Abu al-Ma’za, 19 ans ;
  • Hiba Adel al-Mash-Harawi, 19 ans ;
  • Ranaan Youosef Arafat, 3 ans ;
  • Omar Jihad al-Mash-Harawi, 11 mois, et
  • Mahmoud Abu Sawaween, 65 ans.

Le ministre de la Santé palestinien à Gaza, Mofeed al-Mkhallalaty, a déclaré que ce qui se passe à Gaza est « une guerre totale lancée par Israël contre la population civile à Gaza tuant des enfants et des nourrissons. »

Il a ajouté que cette dernière escalade rappelle la guerre de trois semaines d’Israël contre Gaza, lancée par Israël le 27 décembre 2008 et causant la mort de plus de 1520 Palestiniens, dont des bébés, des enfants et des femmes, et plus de 5000 blessés, des dizaines gravement.

Quant au Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, il a déclaré que l’offensive contre Gaza, nommée « Pilier de défense » sera élargie.

Le porte-parole de l’armée israélienne, Avichay Adraee, a déclaré sur Twitter que la guerre contre Gaza avait officiellement commencé, ajoutant que les dirigeants du Hamas seront assassinés.

Il a déclaré aussi que les dirigeants des autres groupes palestiniens seront éliminés, et que lui-même dirigeait toute l’opération depuis son poste de commandement à Tel Aviv.

Ces déclarations ont été faites après que l’armée ait assassiné huit Palestiniens, et en aient blessés au moins soixante, dans des frappes et des bombardements ciblant des zones civiles habitées dans la région côtière.

Certains des immeubles visés à Gaza sont des habitations civiles et des écoles, situées à Gaza ville, Rafah et Beit Lahia. Des bâtiments publics et des centres de la résistance ont également été bombardés.

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, Benny Gantz, a déclaré approuver l’offensive militaire contre Gaza, et il a ajouté qu’il dirige, personnellement, l’attaque.

Mercredi soir, l’armée a porté trois frappes aériennes consécutives sur Gaza ville, faisant plusieurs blessés et des dommages considérables aux biens des civils.

L’armée a également bombardée l’aéroport international de Gaza, à Rafah, dans la partie sud de la bande de Gaza. L’aéroport n’est plus opérationnel depuis le début de l’intifada Al-Aqsa, fin septembre 2000, et il a été bombardé et rasé aux bulldozers à plusieurs reprises par l’armée israélienne.

De plus, les soldats israéliens ont tiré plusieurs obus d’artillerie sur Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza ; plusieurs obus ont touché la mosquée Al-Hoda, dans la ville même.

Les groupes de la résistance palestinienne à Gaza ont revendiqué la responsabilité de dizaines de roquettes et missiles Grad tirés sur différentes zones israéliennes, dont Tel Aviv.

Des sources israéliennes affirment que 83 obus ont été lancés sur Israël, notamment sur Be’er Sheva (Be’er As-Sabe’), Ashkelon (Asqalan) et Sderot.

Israël a déclaré que son système « Iron Dome » avait réussi à intercepter dix-sept obus, dont deux qui étaient tirés sur Ashdod, ajoutant que plus de 55 obus avaient été tirés, depuis mercredi soir, sur Israël.

Quarante-cinq obus ont touché le Néguev, plusieurs dans la région de Lachish, Eshkol, Ashdod et Beersheba, provoquant des « crises d’angoisse » chez les civils israéliens.

Retour à Gaza : 90 civils, dont dix femmes et quinze enfants et bébés, ont été blessés et hospitalisés suite aux bombardements israéliens sur les zones civils, et au moins huit Palestiniens ont été tués alors que 55 frappes aériennes ont été lancées entre mercredi soir vers 23 h 30 et la nuit de mercredi.

(JPG)

Un enfant assassiné par les Israéliens
(JPG)

Un enfant blessé par les Israéliens
Source: Info-Palestine.net

Publié le 15 novembre 2012, dans Révolte des pays arabes, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :