Archives du blog

Les assassins de Muammar Gaddhafi et du peuple libyen courent toujours…

Assassinat Sankara: premières inculpations, dont des militaires du régiment putschiste, selon un avocat (AFP)

De l’assassinat de Muammar Gaddhafi à l’obtention du prix Nobel de la paix

Cuba – USA: 25 vérités de Robert Kennedy Jr. sur les négociations secrètes entre Fidel Castro et le Président Kennedy

MEURTRE A MOSCOU. L’opposant russe Boris Nemtsov tué par balle en plein Moscou

Obama rate son coup d’État au Venezuela

« Les tueurs de la République » : François Hollande, le liquidateur (vidéos)

Libye: Kadhafi est mort, vive Total (par J-C TIEMELE)

MADAGASCAR – 26 janvier: Un devoir de résistance et de mémoire (GTT International – Genève)

26 janvier 2009 – 26 janvier 2015

Six (6) ans déjà que le « black monday » a fait basculer Madagascar dans la pire situation de son histoire. Ce « lundi noir » est en effet le début des manoeuvres macabres concoctées par les criminels ennemis de la Nation pour assassiner la Démocratie et abattre un régime conduit par un Président démocratiquement élu. En une journée, le pays est à feu et à sang: émeutes savamment manipulées, pillage et destruction des biens publics et privés, tueries bien organisées; bref le pays commence à plonger dans un chaos indescriptible avec près de 500 victimes.

La suite, on la connaît assez car le pays ne s’est jamais relevé de cette sombre journée. Les efforts de développement réalisés ont été anéantis, rendant notre pays parmi les plus pauvres au monde.

Depuis lors, et par la « magie » des pseudo-élections, le pays est entre les mains de ces criminels, voyous et  mafiosi en cols blancs qui n’ont ni foi ni loi, qui sont dépourvus de tout sentiment patriotique, qui pillent, appauvrissent et tuent leurs propres compatriotes.

Ces actes criminels sont passibles d’une peine à perpétuité pour leurs auteurs. Le peuple de Madagascar doit connaître la vérité et les préjudices subis par les victimes doivent être réparés. A ce titre, nous avons confiance en la FFKM et continuons à la soutenir dans sa démarche actuelle.

En tant que citoyens épris de justice, nous n’acceptons point l’impunité. . Nous avons un devoir de résistance et de mémoire au regard de cet horrible évènement notamment vis à vis des générations futures.

Nous appelons le peuple malagasy à prendre en main sa destinée.

Pour la Patrie.

Genève, le 26 janvier 2009

http://gtt-international.blogspot.fr/2015/01/26-janvier-un-devoir-de-resistance-et.html

Révelations de Professeur Zafy Albert sur le 26 janvier et le 7 février
vii 11 110204 Serasera mirindra Vala’ndresaka nataon’ny Filoha Zafy Albert tao amin’ny Carlton 03.02.11




Gérard Soete: « J’AI DÉCOUPÉ ET DISSOUS DANS L’ACIDE LE CORPS DE LUMUMBA »

%d blogueurs aiment cette page :