La Banque mondiale sanctionne Colas Madagascar, ADP et Bouygues (M/car Tribune)

L'ancien président malgache Hery Rajaonarimampinaina, lors de la pose de la première pierre des travaux d’extension de l’aéroport d’Ivato, le 9 juillet 2015.
L’ancien président malgache Hery Rajaonarimampinaina, lors de la pose de la première pierre des travaux d’extension de l’aéroport d’Ivato, le 9 juillet 2015. (Crédits : DR.)

Le groupe de la BM a enquêté sur les pratiques mafieuses de ces grands groupes français qui participent au pillage du pays. La dite enquête concerne le marché très juteux de l’extension et de la concession des aéroports d’Ivato et de Fascène (Nosy Bé). De telle pratique n’aurait pu se faire qu’avec un régime bananier corrompu. Faut-il préciser que les faits incriminés se sont déroulés sous la présidence de Hery Rajaonarimampanina ?

La question qui se pose maintenant : est-ce que la BM va réellement appliquer les sanctions prononcées ?

*****************

La Banque mondiale sanctionne Colas Madagascar, ADP et Bouygues

mercredi 5 janvier | Mandimbisoa R.

La Banque mondiale a annoncé mardi, dans un communiqué, l’exclusion de Colas Madagascar S.A., de tous ses projets pour une durée de deux ans. Cette sanction découle d’une enquête menée par la vice-présidence « Intégrité » du groupe de la Banque concernant les travaux d’agrandissement et de rénovation des aéroports d’Ivato et de Fascène à Nosy Be. Cette entreprise de construction basée à Madagascar aurait eu recours à des « pratiques collusoires et frauduleuses » dans le cadre de la réalisation du projet Airports Madagascar.

La sanction implique également sa filiale le CMBI SNC et les mettront inéligibles à participer aux projets et opérations financés par les institutions du groupe de la Banque mondiale. Ce, conformément aux accords « de règlements en vertu duquel l’entreprise reconnaît la responsabilité des pratiques sous-jacentes passibles à des sanctions », et auquel elle s’est engagée « à respecter les conditions de conformité ».

La Société financière internationale (IFC) a financé partiellement la conception et le développement des travaux d’agrandissement et de rénovation des principaux aéroports de Madagascar. Dans son communiqué, la Banque mondiale précise que la société Colas Madagascar s’est livrée à des pratiques collusoires en organisant des rencontres abusives avec des responsables gouvernementaux entre le 4 février 2015 et le 4 mai 2015, lors de l’appel d’offres pour le contrat de 28 ans pour la concession d’exploitation des aéroports. Colas Madagascar S.A. a également commis une pratique frauduleuse en omettant de divulguer ces réunions à l’IFC.

Lire la suite

Publié le 5 janvier 2022, dans Economie, Françafrique, Madagascar, Multinationales, Uncategorized, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :