MADAGASCAR – Limogeages en cascade : Tsunami dans les ministères

Le PM Christian Ntsay

Le nouveau régime procède à des changements au niveau des hauts emplois de l’Etat pour asseoir une administration publique performante.

Le changement va être radical au niveau des hauts emplois de l’Etat. A l’allure où vont les choses, aucun ministère, aucune Institution, aucun organisme rattaché, aucun établissement public ne sera épargné. On dirait qu’un tsunami est en train d’emporter ce qu’il peut emporter dans l’Administration publique. Le Conseil des ministres de mercredi dernier a abrogé la nomination de nombreux secrétaires généraux, directeurs généraux, directeurs centraux et directeurs régionaux. Le secrétaire général, les directeurs généraux, les directeurs centraux et les directeurs régionaux de l’ancien ministère des Finances et du Budget ont été tous limogés. Le secrétaire général, les directeurs généraux, les directeurs centraux et les directeurs régionaux de l’ancien ministère de l’Economie et du Plan ont connu le même sort.  Le tsunami a fait les mêmes dégâts au niveau de l’ancien ministère en charge des Travaux Publics et des Infrastructures, d’une part, et de celui en charge de l’Aménagement d’autre part. En fait, toutes ces abrogations ne sont que le résultat de la fusion de certains ministères dans le premier gouvernement de l’ère Rajoelina.

Série de nominations. Quoi qu’il en soit, le limogeage le plus marquant décidé en Conseil des Ministres d’avant-hier est celui du Président du Conseil d’Administration (PCA) de la JIRAMA Hyacinthe Befeno Todimanana. Celui-ci a été nommé à ce poste par le régime de Hery Rajaonarimampianina. A l’allure où évolue la situation, l’actuel directeur général de la JIRAMA Aimé Olivier Jaomiary dont le départ vient d’être réclamé par l’intersyndicale  de cette société d’Etat en difficulté, ne serait pas épargné par ce tsunami. Quoi qu’on dise, ce changement au sein de l’instance dirigeante de la JIRAMA fait suite à l’intention déclarée et manifeste du nouveau régime à remettre en cause les contrats de fourniture d’énergie que l’Etat a passés avec ses partenaires privés. Pas plus tard qu’avant-hier, le Premier ministre Ntsay Christian a publiquement dénoncé les clauses léonines incluses dans ces contrats. Par ailleurs, le Conseil des Ministres de mercredi dernier a adopté de nombreuses nominations aux hauts emplois de l’Etat dont 12 au titre du ministère de la Défense Nationale, six au titre du ministère de l’Aménagement et des Travaux Publics et deux au titre du ministre en charge des Transports, du Tourisme et de la Météorologie.

Lire la suite

Publié le 1 mars 2019, dans AFRIQUE, Madagascar, Madagasikara - Crise, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :