MADAGASCAR – C’est « l’enfer » à la prison de Tsiafahy ! (Amnesty)

https://i0.wp.com/matv.mg/wp-content/uploads/2018/02/44-12-300x180.jpg

Encore une fois, le régime HVM est sévèrement épinglé pour ses multiples manquements graves en matière de droits humains. Le dernier en date concerne les conditions de détention inhumaines et infernales à la prison de haute haute sécurité de Tsiafahy, dénoncées par Amnesty International dans sa déclaration publique en date du 12 février dernier.

D’une façon générale, le constat est sans appel concernant l’univers carcéral de cette prison située au sud de Tana. « Les conditions […] sont totalement inacceptables et constituent des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, absolument prohibés par le droit international. Elles bafouent également la Constitution et les lois malgaches, et particulièrement le Décret 2006-015, qui prévoit que Tsiafahy ne devrait accueillir que des prisonniers condamnés, purgeant des peines de réclusion à perpétuité ou considérés comme dangereux ». On peut notamment relever :

  • la surpopulation importante avec les 988 prisonniers pour une capacité trois fois inférieure!
  • Deux plateformes de béton dans chaque cellule servent de lits, où les prisonniers dorment entassés, sans couverture ni ventilation;
  • les détenus en détention provisoire ne sont pas séparés des prisonniers déjà condamnés. Ils sont enfermés dans des cellules exiguës et insalubres, ce qui va à l’encontre de leur condition de personnes non condamnées, censées jouir du droit d’être présumées innocentes;
  • la corruption quotidienne: « ceux qui sont atteints de tuberculose sont enfermés dans une cellule séparée et doivent verser des pots-de-vin pour se rendre à l’hôpital », selon des détenus interrogés par AI.

Bref, à juste titre, l’ONG internationale interpelle sévèrement les autorités. Les mots sont durs: « traitement cruel, inhumain ou dégradant ». Mais sont-elles perméables à ces accusations ? On s’en doute!

Pour un régime affairiste, issu de la famille de putschistes et préoccupé par les seuls intérêts personnels, les droits humains constituent le dernier de ses soucis.

Les droits humains, ils s’asseyent dessus !!

TG

 

Voir le Rapport

 

Source: https://www.amnesty.org/fr/documents/afr35/7879/2018/fr/

 

 

 

 

Publicités

Publié le 15 février 2018, dans AFRIQUE, Droit international, Droits humains, Madagasikara - Crise, Uncategorized, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Les autres prisons de Madagascar n’ont pas de meilleures conditions , la différence est qu’on peut s’en évader facilement, ou sortir et revenir si besoin
    J’ai dit un jour au procureur de Mahajanga que la prison était une passoire, je crois qu’il n’a pas apprécié

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :