Cuba : le taux de mortalité infantile le plus bas de toute l’histoire du pays (TeleSUR)

Article originel : Cuba’s Infant Mortality Rate at Its Lowest in Nation’s History

Trad: SLT

Le vendeur de rue Alain Rivera, 37 ans, tient son neveu de 10 mois dans un salon de coiffure au centre-ville de La Havane le 14 juillet 2015. Photo: ReutersLe vendeur de rue Alain Rivera, 37 ans, tient son neveu de 10 mois dans un salon de coiffure au centre-ville de La Havane le 14 juillet 2015. Photo: Reuters

Pendant neuf années consécutives, Cuba a enregistré un taux inférieur à 5 pour 1 000 naissances vivantes, soit le taux le plus bas de tous les pays du monde.

Le taux de mortalité infantile à Cuba était de 4,1 pour 1 000 naissances vivantes en 2017, le plus bas de l’histoire du pays socialiste des Caraïbes, a annoncé jeudi le ministère cubain de la Santé publique.

« Il s’agit d’une étape importante qui reflète l’intégration de l’ensemble du système de soins de santé dans le pays, qui concerne les vies sauvées, la qualité de vie, le bonheur et la satisfaction pour notre peuple », a déclaré le ministre de la Santé publique Roberto Morales lors d’un événement honorant les travailleurs du secteur, a rapporté l’Agence de presse cubaine gérée par l’État.

Morales ajoute qu’il est possible que le taux soit encore plus bas d’ici la fin de décembre.

En ce qui concerne les malformations congénitales, le ministère a fait état de 0,9 décès pour 1 000 naissances vivantes grâce au développement et à l’amélioration du réseau génétique, a expliqué le ministre.

Les résultats ont également mis en lumière le programme de lutte contre le cancer qui, au cours des trois dernières années, a permis d’enrayer l’augmentation de la mortalité liée aux maladies.

Il a déclaré que l’élimination de maladies telles que la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos chez les nouveau-nés, la coqueluche, la rougeole, la rubéole et les oreillons est maintenue et que la transmission entre mères et nourrissons a été stoppée.

En 2016, Cuba a enregistré un indicateur de mortalité infantile de 4,3 pour 1000 ce qui signifie que pendant neuf années consécutives l’île a enregistré un taux inférieur à 5 pour 1 000 naissances vivantes.

Cuba permet aux femmes enceintes de rester dans des maternités où les risques potentiels pour la santé des mères et des bébés peuvent être identifiés dès le début de la grossesse. Les foyers fournissent également un soutien nutritionnel et d’éducation.

Contrairement à ce qui se passe dans certains pays développés, dont les États-Unis, le taux de mortalité infantile à Cuba se maintient au même niveau dans l’ensemble du pays, indépendamment du revenu et de la composition ethnique d’une région.

* avec DeepL.com et Linguee

Taux de mortalité infantile dans le monde en 2012 (c) Ined

Taux de mortalité infantile dans le monde en 2012 (c) Ined

http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2017/12/cuba-le-taux-de-mortalite-infantile-le-plus-bas-de-toute-l-histoire-du-pays-telesur.html

 

 

Publicités

Publié le 29 décembre 2017, dans Amérique Latine, Cuba, Droits humains, Uncategorized, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :