Double meurtre à Madagascar : Un Français et un banquier en détention (Zinfos974)

Effervescence lundi au tribunal de première instance de Toamasina (Est de Madagascar) durant l’instruction sur l’affaire du double meurtre de ressortissants français à Sainte-Marie survenu le 20 août. A l’issue du déferrement des neuf inculpés, cinq personnes ont été placées sous mandat de dépôt (MD) dont un Français et quatre Malgaches. Quatre autres personnes – deux hommes et deux femmes – ont été remises en liberté provisoire (LP). Le Procureur général de la République de Toamasina, Thierry Lauret Rajaona, a tenu un point presse ce mardi. Le point sur l’enquête.

 

Double meurtre à Madagascar : Un Français et un banquier en détention
Victor, le français au cœur de cette tragédie, a été placé en détention provisoire à la maison centrale d’Ambalatavoahangy, dans l’ex-province de Toamasina. Un chef d’agence de banque à Sainte-Marie, et deux « bandits notoires » présumés venus de la ville du Grand port ont également été placés en détention dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Romain (25 ans) et Magalie (23 ans). Les deux jeunes étaient bénévoles de l’association Cétamada qui œuvre pour la protection des mammifères marins. Le Français inculpé est un moniteur de plongée.

 Encore plusieurs zones d’ombre à élucider

Le Procureur général de la République de Toamasina, Thierry Lauret Rajaona a cependant tenu à rejeter formellement les rumeurs sur un détournement d’argent, comme étant à l’origine du meurtre. Il avait été avancé qu’une somme allant jusqu’à plus d’un milliard d’ariary aurait été détournée sur le compte de l’association. Contrairement à ce qui a été rapporté par quelques médias malgaches, ces rumeurs sont infondées d’après le procureur.  » Ce n’est pas vrai, et je tiens particulièrement à les démentir « , a-t-il précisé lors d’un point de presse qu’il a donné ce mardi à Toamasina.

L’implication des « bandits notoires » – bien connus de la justice – venus de Toamasina reste également à élucider. Des témoins les auraient vus laver le 4×4 du chef de l’agence de banque. Il était plein de boue. Les corps de Romain et de Magalie étaient eux aussi couverts de boue au moment de leur découverte à Sainte-Marie, et des témoins ont affirmé avoir aperçu le véhicule du chef d’agence de banque à proximité des lieux.

Lire la suite

Publié le 7 septembre 2016, dans Droits humains, France, Justice, Madagascar, Madagasikara - Crise, Océan Indien, Uncategorized, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :