HVM et TIM : Incontournable assainissement avant les Présidentielles (Midi Mkara)

https://i2.wp.com/www.midi-madagasikara.mg/wp-content/uploads/2016/09/HVM-300x300.gif

Des changements vont s’opérer au sein de ces deux grandes formations politiques qui auront certainement leurs candidats aux prochaines présidentielles.

Une « Révolution » couve au sein du HVM. Concoctée et mijotée par des « proches » de la Première Dame, cette « Révolution » aurait surtout lieu pendant le prochain congrès national du parti au pouvoir qui serait organisé en 2017. Ce Congrès élira les nouveaux dirigeants du HVM, à la place de ceux qui sont là depuis mai 2014. Les membres de l’actuel bureau politique du parti au pouvoir sont des personnalités désignées. La principale cible de cette « Révolution » serait son président Rivo Rakotovao dont la chance de reconduction serait minime lors du prochain remaniement gouvernemental. D’après nos sources, l’actuel numéro Un du HVM ne serait plus en bonne entente avec la Première Dame Voahangy Rajaonarimampianina. Le fait que Rivo Rakotovao ait été relégué d’un ministère d’Etat à un ministère auprès de la Présidence semble être l’un des indices de cette mésentente au sommet.  Force est cependant de constater que l’équipe de Rivo Rakotovao ne se laisse pas faire. Ce qui explique le conflit latent qui mine depuis un certain temps le parti au pouvoir.

Signes d’infidélité. Le TIM de Marc Ravalomanana ne serait pas également épargné par des changements au niveau de ses dirigeants. Et ce malgré le fait que l’ancien président ait été propulsé à la présidence du parti lors du congrès qui s’est tenu au Magro Tanjombato les 22 et 23 mai 2015. La quasi-totalité des congressistes ont élu Marc Ravalomanana président du TIM. Plus d’un an après, des signes d’infidélité sont constatés chez certains barons du parti. Cette infidélité risque d’avoir des impacts négatifs sur l’image de Marc Ravalomanana qui envisage de revenir au pouvoir par la voie des urnes. Force est actuellement de constater que l’ancien président commence à se débarrasser de ces « futurs traîtres » qui marcheraient déjà avec des futurs candidats aux prochaines présidentielles. Pour certains observateurs, Marc Ravalomanana est entouré de mercenaires politiques qui semblent avoir la conviction sur une cause commune, mais qui ne font que travailler leurs propres images et agissent dans la discrétion pour le compte des candidats présidentiels. En tout cas,  malgré le fait qu’ils ne défendent pas les mêmes valeurs politiques, le HVM et le TIM sont pour le moment les seuls grands partis qui s’opposent à une élection présidentielle anticipée réclamée par la plateforme « Mitsangàna Ry Malagasy ».

R. Eugène

HVM et TIM : Incontournable assainissement avant les Présidentielles

 

 

 

Publié le 6 septembre 2016, dans AFRIQUE, Madagasikara - Crise, Politique, Uncategorized, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :