Cuba condamne le coup d’Etat parlementaire et judiciaire contre la Présidente Dilma

https://i1.wp.com/www.globalresearch.ca/wp-content/uploads/2016/09/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2016-09-01-%C3%A0-11.18.01-400x231.png

Brésil : déclaration du gouvernement révolutionnaire de la République de Cuba

Le Gouvernement Révolutionnaire de la République de Cuba condamne énergiquement le coup d’Etat parlementaire et judiciaire qui s’est déroulé contre la Présidente Dilma Rousseff.

Le séparation du gouvernement de la Présidente sans qu’il n’y ait aucune preuve du délit de corruption ni de crimes d e responsabilité et avec elle du Parti des Travailleurs (PT) et d’autres forces politiques de gauche alliées constitue un acte de désobéissance envers la volonté souveraine du peuple qui l’a élue.

Sous les gouvernements de Luiz Inácio Lula da Silva et de Dilma Rousseff, il s’est développé un modèle économique et social qui a permis au Brésil de faire un saut dans la croissance de sa production avec l’inclusion sociale, la défense de ses ressources naturelles, la génération d’emplois, le combat contre la pauvreté, la sortie de la misère de plus de 35 millions de Brésiliens qui vivaient dans des conditions inhumaines et l’augmentation du revenu de 40 autres millions, l’élargissement des opportunités dans l’éducation et la santé du peuple et même dans des secteurs jusque là marginalisés.

Dans cette période, le Brésil a été un stimulant actif de l’intégration latino-américaine et caribéenne. La défaite de l’Accord de Libre Commerce pour les Amériques (ALCA), la convocation du Sommet de l’Amérique Latine et des Caraïbes sur l’Intégration et le Développement (CALC) qui a ensuite amené la création de la CELAC et la constitution de l’UNASUR sont des événements importants dans l’histoire la plus récente de la région qui démontrent le rôle actif de ce pays.

De même, son engagement envers les nations du Tiers Monde en particulier d’Afrique, dans le groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies, de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et l’Organisation Mondiale du Commerce entre autres constituent une reconnaissance de son influence internationale.

L’exécutif brésilien sous les gouvernements du PT dans des domaines cruciaux de la situation internationale comme la défense de la paix, le développement, l’environnement et les programmes contre la faim mérite également des éloges.

Les efforts de Lula et Dilma pour réformer le système politique et mettre de l’ordre dans le financement des partis et de leurs campagnes sont bien connus ainsi que leur soutien aux investigations contre la corruption qui ont été ouvertes et à l’indépendance des institutions qui les ont à leur charge.

Les forces qui exercent à présent le pouvoir ont annoncé des privatisations des réserves de pétrole en eaux profondes et des coupes dans le programmes sociaux. Ils parlent également d’une politique étrangère qui privilégie les relations avec les grands centres du pouvoir internationaux. Beaucoup de ceux qui jugent la Présidente sont sous le coup d’une enquête pour corruption.

Ce qui est arrivé au Brésil est une autre expression de l’offensive de l’impérialisme et de l’oligarchie contre les gouvernements révolutionnaires et progressistes d’ Amérique Latine et des Caraïbes qui menace la paix et la stabilité des nations en contrevenant à l’esprit et à la lettre de la Proclamation de l’ Amérique Latine et des Caraïbes comme Zone de Paix signée au II° sommet de CELAC, en janvier 2014, à La Havane par les chefs d’Etat et de Gouvernement de la région.

Cuba affirme sa solidarité envers la Présidente et envers le Camarade Lula, avec le Parti des Travailleurs et exprime sa confiance dans le fait que le peuple brésilien défendra les conquêtes sociales obtenues, s’opposera avec détermination aux politiques néolibérales qu’ils tentent de lui imposer et au pillage de ses ressources naturelles.

La Havane, 31 août 2016

 

Traduction de l’espagnol :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/08/bresil-declaration-du-gouvernement-revolutionnaire-de-la-republique-de-cuba.html

Publié le 1 septembre 2016, dans Amérique Latine, BRICS, Cuba, Impérialisme, Politique US, Uncategorized, USA, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :