Transport aérien – NOTAM émanant d’Eurocontrol

« NOTAM »: un terme bien connu des malagasy notamment les légalistes pro-Ravalomanana. Il a été, à plusieurs reprises, utilisé par le régime putschiste de transition pour empêcher la famille de l’ancien président de rentrer de son exil sud africain. L’on se rappelle de l’invraisemblable NOTAM délivré en plein vol, obligeant l’appareil de la compagnie Air Link, à bord duquel se trouvait l’ancien président, à rebrousser chemin.  Rappelons aussi le rocambolesque périple qu’a subi Lalao Ravalomanana suite à une interdiction d’entrée sur le territoire malagasy (alors qu’elle était déjà à Ivato). Elle a été refoulée manu militari pour être embarquée dans un vol pour Bangkok avant de rallier Johannesburg !!

NOTAM a donc pris un sens particulier qui équivaut à « tout ordre d’interdiction ou d’empêchement émanant d’une autorité publique ». Pris dans ce sens, M. Ravalomanana continue à subir des « NOTAM » contre la réouverture du groupe TIKO. Même causes, mêmes effets et mêmes pratiques ! C’est la preuve que ce sont les mêmes personnes éduquées à la voyoucratie qui se relayent au pouvoir, ils ont le même ADN.

Ici, il s’agit d’un NOTAM venant d’Eurocontrol invitant les compagnies aériennes à faire le plein de kérosène ailleurs et non dans les aéroports français qui sont au bord de la pénurie, suite aux blocages par les grévistes de plusieurs raffineries, en réaction notamment contre les dispositions trop libérales et le forcing du gouvernement Valls concernant la loi Travail. La situation sociale est très tendue. Le peuple s’exprime à travers des manifestations toutes les semaines un peu partout. Des lacrymos aussi toutes les semaines! N’empêche qu’il y a toujours les indifférents mais aussi les adeptes de la « lutte par procuration » appelés poliment « majorité silencieuse ».

Chez les Malagasy aussi, on n’échappe pas à la règle.  REVEILLONS – NOUS !!

 

TG

 

********************************

CC BY-SA 3.0 CC Dmitry Avdeev : Aéroport Paris Charles de Gaulle (2005) https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Paris_-_Charles_de_Gaulle_(Roissy)_(CDG_-_LFPG)_AN0844044.jpg?uselang=frAéroport Paris CDG

Eurocontrol : la pénurie de carburant guette les aéroports français (Air Info)

 

Eurocontrol a demandé vendredi aux compagnies aériennes effectuant des vols internationaux vers les principaux aéroports français d’emporter le double de carburant pendant au moins quelques jours, en raison d’un risque de pénurie.

La mesure s’applique jusqu’au 30 mai 2016 aux aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Marseille-Provence et Nice-Côte d’Azur, selon une série de NOTAM (avis aux opérateurs) diffusée vendredi par l’organisme européen en charge de la navigation aérienne. “En raison d’un mouvement social national en France, il est demandé aux opérateurs aériens effectuant des vols internationaux d’emporter le double de carburant” vers ces plateformes, précise Eurocontrol.

La mesure a été instaurée hier pour les aéroports de Rennes, Nantes et Lyon. Elle est donc étendue aujourd’hui, et porterait aussi sur les aéroports de Beauvais, Bordeaux, Toulouse, Figari et Dinard, selon Europe 1. La radio croit savoir qu’il “reste dans les cuves des aéroports entre quatre et six jours de réserve de kérosène” . Orly et Charles de Gaulle disposeraient cependant de sept jours de stock selon le groupe ADP cité par Le Figaro.

Lire la suite

 

 

Publié le 28 mai 2016, dans France, Madagasikara - Crise, Transport, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :