MADAGASCAR – Point de vue : Dans quel pays sommes-nous? (MATV)

Une analyse pertinente eu égard à la cacophonie autour de ce limogeage en règle du PM, déguisé en vraie-fausse démission. Comment peut-on avoir confiance en ces gars-là ? C’est quand même l’avenir d’un pays de 22 millions d’habitants qui est en jeu !!

TG

 

Afficher l'image d'origine Ravelonarivo, PM (à g.) et Rajaonarimampianina, Pdt (à d.)

Dans quel pays sommes-nous ? La Présidence annonce en début d’après-midi que le Premier ministre et son gouvernement avaient déposé leur démission. Quelques heures plus tard, le Premier ministre en personne convoque les journalistes pour leur déclarer qu’il n’avait signé une quelconque lettre mentionnant l’abandon de son poste et qu’il avait entendu cette information à la radio.
Le sérieux du Secrétaire Général de la Présidence lors de la lecture du décret détonne avec le ridicule de la situation quand le principal intéressé « ose » démentir devant la presse la véracité du contenu du communiqué. Si l’histoire se serait passée dans un fokontany, passe encore. Mais il s’agit d’une affaire qui concerne les deux premières institutions de l’Etat. Et plus particulièrement, les deux chefs de l’Exécutif, les deux « vitrines » du pays.
Les plus folles rumeurs ont couru hier, dans la soirée, les unes parlant de l’imminence d’un coup d’Etat, d’autres de messes noires dans des villas des périphéries de la ville. Les forces de l’ordre, si elles n’y sont pas mêlées, ont officiellement pris des mesures de prévention en consignant leurs éléments dans les casernes. Mais comme rien n’est certain, à l’allure où vont les choses, devra-t-on s’étonner de la possibilité d’un coup de force et ses prévisibles conséquences pour lesquelles ses éventuels auteurs n’accordent que peu d’intérêt ?
La voie menant vers une autre crise est largement ouverte. Ceux qui ont mis en veilleuse leur confiance en ce régime doivent rire sous cape devant le spectacle auquel s’adonnent nos dirigeants. En effet, quel crédit accorder à un chef d’Etat qui se fait remonter les bretelles par son Premier ministre et à un chef de Gouvernement qui clame haut et fort son patriotisme et qui fonce, tête baissée, vers une autre crise, alors qu’il connait pertinemment ce à quoi sa « chère » patrie s’expose ?
Le temps est venu pour que tout le monde se ressaisisse et voie enfin que le pays est désormais à genoux. Il suffit de peu pour que nous basculions dans le chaos. Les Malgaches ne voudront pas être les Somaliens de l’Océan Indien.

Publié le 9 avril 2016, dans AFRIQUE, Madagasikara - Crise, Médiamensonges, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. voleurs, menteurs et veules , honte à eux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :