MADAGASCAR : 26/01/2009 – 26/01/2016, Les crimes continuent

Par le GTT International – Genève

Un devoir de mémoire et de résistance

26 janvier 2009 – 26 janvier 2016

Sept (7) ans déjà que le « black monday » a fait basculer Madagascar dans la pire situation de son histoire. Ce « lundi noir » est en effet le début des manœuvres macabres concoctées par les criminels ennemis de la Nation pour assassiner la Démocratie et abattre un régime conduit par un Président démocratiquement élu. En une journée, le pays est à feu et à sang: émeutes savamment manipulées, pillages et destruction des biens publics et privés, tueries bien organisées; bref le pays commence à plonger dans un chaos indescriptible avec près de 500 victimes.

7 ans après, c’est toujours cette situation chaotique généralisée qui prévaut. Les Malagasy en sont réduits à de simples sujets sans perspectives et vivant d’expédients, alors que la classe dirigeante, elle, évolue indécemment dans sa bulle opulente. N’oublions jamais que cette classe dirigeante a ravi le pouvoir à la faveur de pseudo-élections imposées au peuple malagasy. Aussi, après 5 années de transition marquées par des pillages à grande échelle et de la destruction de nombre d’acquis en matière de développement, le pays reste entre les mains des mêmes criminels.

Pour preuve :

  • les ordures non ramassées inondent les villes et génèrent de graves problèmes sanitaires,
  • les fréquentes coupures d’eau durent plusieurs jours,
  • l’eau boueuse que M. le PM Ravelonarivo juge potable,
  • les exactions commises par les forces de l’ordre dans le Sud,
  • l’insécurité et la violences quotidiennes.

Si ce ne sont pas des actes criminels, cela y ressemble fort !

Sans oublier les délestages intempestifs qui sont insupportables non seulement pour les simples citoyens mais aussi pour les opérateurs économiques.

En tant que citoyens épris de justice, nous n’acceptons ni l’impunité ni la violation des droits humains. Nous avons un devoir de résistance et de mémoire au nom des générations futures.

Nous appelons le peuple malagasy à prendre en main sa destinée.

Pour la Patrie.

Genève, le 26 janvier 2016

 

Publié le 27 janvier 2016, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :