Chine : le COMAC C919 fait son roll-out [vidéo] (Air Info)

COMAC C919

La première sortie d’usine du C919 du constructeur chinois COMAC a donné lieu lundi à une cérémonie organisée avec toute la pompe qui sied à un tel événement, retransmis en direct sur les chaines de télévision chinoises. Le C919 est en effet le premier appareil de grande taille construit en Chine, après l’avion régional ARJ21. Son ambition est de rivaliser avec les Airbus A320 et Boeing 737, un objectif qui est encore loin d’être atteint.

A l’occasion de ce roll-out le 02 novembre 2015, COMAC fait savoir que le C919 enregistre 517 commandes de la part de 21 clients, un score honorable mais qui reste à comparer aux plus des 4.000 commandes fermes enregistrées par Airbus pour l’A320neo, et au 3.000 du 737 MAX de Boeing.

Le C919 a les faveurs essentiellement des compagnies aériennes chinoises (Air China, China Southern Airlines, China Eastern Airlines, Hainan Airlines, …) ou des sociétés de location chinoises, à l’exception notable de la société de leasing GECAS, filiale de General Electric. A travers le consortium CFM International (co-entreprise avec le français Safran-Snecma), le géant américain fournit en effet les moteurs de l’appareil, les LEAP-1C, une variante des LEAP-1A et LEAP-1B dont seront équipés les monocouloirs d’Airbus et Boeing.

Mais plus que le nombre de commandes, c’est surtout sur la fiabilité et la capacité à monter en cadence industrielle que COMAC est attendu, et dans ces domaines, le constructeur chinois doit encore faire ses preuves. Il multiplie cependant les partenariats avec Airbus et Boeing.

Après ce roll-out, le C919 va débuter les essais au sol. Le premier vol est prévu pour 2016, et la mise en service commercial pour la fin 2018 après une campagne d’essais de trois ans. COMAC précise que son appareil est conçu pour 158 sièges avec un rayon d’action nominal de 4.075 kilomètres.

Malgré les défis qui restent à relever, la Chine affiche avec le C919 ses ambitions sur le marché aéronautique. Une étape logique alors que le pays deviendra le premier marché mondial pour l’aviation civile d’ici 2025. Boeing par exemple prévoit un besoin de 6.330 appareils en Chine pour les vingt ans à venir, représentant une valeur estimée à 950 milliards de dollars. Un marché colossal dont entend bien profiter COMAC.

Lire la suite

Publié le 3 novembre 2015, dans BRICS, Chine, Technologie, Transport, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :