Air Madagascar – Annexe B: Le Boeing 737-800 voué à la restriction

Afficher l'image d'origine(Photo:Aéroport-mayotte.com)

La sortie de l’annexe B ne sera pas cette année. L’ACM (aviation civile de Madagascar) a fini par le reconnaître après avoir caché l’information durant de longs mois.

Il n’empêche : les agents d’Air Madagascar sont anxieux sur la prochaine réunion de la Commission de la sécurité aérienne de l’Union européenne qui doit se tenir vers le mois de décembre. L’on craint que le Boeing 737-800 que vient d’acquérir la compagnie fasse l’objet de restriction. Cet avion est pourtant loué à prix fort (300 000 dollars par mois) alors que déjà sur le réseau domestique, il ne peut desservir que les aéroports de Majunga, de Nosy-be et d’Ivato. « Et encore, cet appareil ne peut atterrir à Mahajanga quand des flaques d’eau stagnant sur le bout de la piste lors des pluies diluviennes raccourcissent celle-ci de fait», révèlent des techniciens. « Et à Nosy-be, la configuration de l’aéroport fait que si le vent n’est pas de face, il est pratiquement impossible pour le Boeing 737-800 d’atterrir sur cette piste».

Cet avion n’a donc que le réseau régional pour le terrain d’exploitation. C’est justement à cause de cela que l’on redoute la réunion de la Commission européenne qui a des fortes chances d’interdire le Boeing 737-800 d’Air Madagascar de survol sur le territoire européen. Dans notre région, l’Europe comprend La Réunion et Mayotte où notre appareil ne pourrait plus se rendre bientôt. « La norme TCAS de l’anti-collusion équipant cet appareil est largement inférieur à celle requise par l’Union européenne », fait-on remarquer. Or contrairement à qu’a déclaré récemment le DG de l’ACM dans une interview selon laquelle « la Commission reconnaît la capacité de la partie malgache à gérer et à contrôler la sécurité des opérations des activités du réseau domestique et régional à un standard international », il n’y a qu’un seul niveau de sécurité.

Bref, l’ACM se goure complètement si elle pense qu’Air Madagascar peut exploiter cet appareil sur La Réunion et Mayotte « sans aucune formalité spéciale » alors qu’on n’a aucune expérience en la matière.

Lire la suite

 

 

 

Publié le 24 octobre 2015, dans AFRIQUE, Comores, Europe, France, Madagascar, Océan Indien, Transport, Union Européenne, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :