Passage de Marc Ravalomanana à Paris : « La sortie de crise est encore loin »

(Photo: Jonnhy Andrianjohary)
 

 

 

 

 

 

Dans le cadre de sa tournée mondiale, Marc RAVALOMANANA n’a pas manqué de passer par Paris pour y rencontrer les militants de la diaspora. La rencontre a eu lieu le samedi 19 septembre à l’hôtel Hilton à Orly (France), et ce fut un moment privilégié pour ces derniers d’échanger directement avec l’ancien Chef d’Etat sur la situation politique nationale en général. C’est aussi une occasion pour Marc RAVALOMANANA d’exposer sa vision et sa stratégie pour l’avenir du pays. Aussi, il a exhorté la diaspora à se mobiliser en permanence pour la Patrie qui est encore loin de la sortie de crise.

A ce propos, force est de constater que le pouvoir HVMien brille par son incompétence, laissant le pays s’enfoncer dans un chaos indescriptible sur tous les plans :

  • Insécurité quotidienne avec des crimes en tout genre : rapts, meurtres et vols avec violence systématique,
  • Climat de terreur permanent dans le Sud obligeant les habitants à fuir leurs terres. On parle même de « génocide »,
  • Délestage intempestif et insupportable pour l’ensemble de la population et les opérateurs économiques,
  •  Les richesses et patrimoines nationaux dilapidés et légués aux intérêts étrangers : les aéroports d’Ivato et de Nosy-Bé aux français et l’énergie aux USA ainsi que la sécurisation des frontières maritimes nationales, pour ne citer que ceux-là.
  • La compagnie nationale Air Madagascar abandonnée à son triste sort, cumulant retards, suppressions de vols, incidents techniques plus ou moins graves. Serait-ce une manœuvre de plus pour justifier sa privatisation ?
  • L’impunité reste toujours la règle face aux trafiquants et mafia fossoyeurs de la Nation (ceux des bois de rose ou pierres précieuses entre autres).

Et pendant ce temps, la feuille de route reste lettre morte quant à son application intégrale. Les médias de l’opposition, fermés pendant la transition, sont restés tels quels. L’indemnisation des victimes du coup d’Etat, notamment l’entreprise TIKO, est loin d’être réglée.

Bref, le quotidien des Malagasy n’a guère changé depuis l’arrivée au pouvoir de HVM il y a deux ans, c’est toujours le calvaire, avec le mépris en plus.

 

GTT INTERNATIONAL – GENEVE

15, rue des savoises

1205 – Genève (CH)

 

http://gtt-international.blogspot.fr/2015/09/passage-de-marc-ravalomanana-paris-la.html

 

 

 

Publié le 24 septembre 2015, dans AFRIQUE, Droits humains, Madagasikara - Crise, Océan Indien, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :