MADAGASCAR – COMMUNALES: Lalao Ravalomanana , La première femme à la tête de la Capitale

Lalao Ravalomanana en train de faire sauter une bouteille de champagne hier à Faravohitra pour arroser sa victoire.

Hier à 22 h exacte, un culte s’est tenu à Faravohitra avant l’annonce de la victoire provisoire de l’ancienne Première Dame.

Quatre bouteilles de champagne ont explosé hier à Faravohitra pour arroser la victoire de Lalao Ravalomanana. L’hymne de la victoire du TIM a été entonné après l’entrée en vedette du couple Ravalomanana. La première phrase qui était sortie de la bouche de Marc Ravalomanana était : « Faly aho » (traduction : Je suis content). « Nous contrôlons la Capitale. Tout part d’ici, que ce soit sur le plan social, économique, politique et administratif. », a déclaré l’ancien président. Avant d’annoncer le résultat provisoire qui donne la victoire à son épouse : « Au moment où je parle (NDLR : hier à 22 h), nous avons pu collecter les résultats dans 60 % des bureaux de vote existants. Dans ces 60 % des bureaux de vote, « Neny » a obtenu 57 % des voix exprimées. Avec ce score, le TIM aura environ 32 conseillers municipaux sur 55, c’est-à-dire la majorité absolue. »

Trois priorités. Sans attendre, le nouveau premier magistrat de la ville d’Antananarivo a annoncé ses priorités. Elles sont trois : lutte contre l’insécurité, assainissement de la ville et sécurité alimentaire. « Les Allemands m’ont déjà téléphoné. Ils sont nombreux à venir à Madagascar dans les semaines qui viennent. », a annoncé Lalao Ravalomanana. Impatiente de prendre ses fonctions à l’hôtel de ville pour mener sa mission de redressement de la Capitale et forte du soutien de la majorité de la population tananarivienne, le nouveau maire d’Antananarivo a reconnu qu’elle ne pourra pas relever seule son défi. « Nous allons relever ensemble le défi qui est de revaloriser notre ville », a-t-elle lancé. Interrogée par les journalistes sur sa collaboration avec le pouvoir central, Lalao Ravalomanana de souligner : « Je suis disposée à collaborer. On n’est pas obligé d’entrer en conflit avec le pouvoir central. Il faut toujours se soucier de l’intérêt général du pays. »

Lire la suite

Publié le 1 août 2015, dans AFRIQUE, Madagascar, Madagasikara - Histoire, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :