MADAGASCAR – Nosy-Be : Neuf émigrants clandestins vers Mayotte périssent en mer (Midi Mcar)

Port-Nosy-be-(1)

Ils sont victimes d’une panne mécanique. Prises de panique, plusieurs personnes sont mortes.

L’alerte a été donnée hier, tôt dans la matinée. Une embarcation avec 17 personnes à bord, 20 selon les premières informations, a fait naufrage sur les côtes malgaches à environ entre 300 km et 500 km de Nosy-Be. Ces personnes voulaient rejoindre Mayotte, un Département français d’Outre Mer. Des émigrants clandestins, peut-être, pour une condition de vie meilleure. Le bilan est lourd, quatre enfants et cinq femmes ont retrouvé la mort. Ils sont tous de nationalité malgache. Aux dernières nouvelles, un seul rescapé a été enregistré au bureau de la gendarmerie de Nosy-Be, hier dans la soirée. Sept autres sont donc déclarés disparus, selon les informations recueillies auprès des responsables. D’autres sources affirment pourtant que ces personnes ont pu rejoindre la ville de Nosy-Be, hier, avec des blessures plus ou moins graves dues à des brûlures occasionnées par l’addition eau de mer et carburant. Un mélange très nocif pour la peau, selon les experts. Et on ne sait pas pour l’instant leur sort.

Panne mécanique. L’île aux Parfums est en émoi depuis mercredi matin. Une mobilisation générale a été enregistrée au niveau local. Les forces de l’ordre, le responsable du district et autres élus locaux se sont précipités pour porter secours  à ces personnes. Les sources avancent que ces candidats à l’émigration ont quitté la ville vers 3 heures, heures  locales.  En pleine mer, la vedette à bord de laquelle où ils se trouvaient se serait arrêtée. Une panne mécanique qui a engendrée une panique généralisée. Et chose curieuse, le propriétaire de la vedette a disparu en sautant par-dessus bord. Et c’était entre 5 heures et 7 heures que les responsables ont été avisés. Des appels au secours ont été lancés. La frêle embarcation finit par chavirer. Les mêmes sources avancent qu’un petit îlot se trouve non loin du lieu de la panne. Les uns voulaient la rejoindre à la nage comptant sur l’aide du conducteur de la « coque »sans succès.

Candidat à l’émigration. On apprend, après cet accident tragique, qu’un réseau travaillant pour les candidats à l’émigration existe à Nosy-Be. Une enquête est ouverte actuellement. L’on sait à travers les informations véhiculées par diverses stations de radio que pour Mayotte, ce territoire français, des habitants de la Grande Comore, à bord de ce qu’il appelle kwassa kwassa, risquaient leur vie, presque chaque jour. On comptait des morts et des disparus par dizaine. Au niveau planétaire, les derniers cas concernent les îles du Pacifique où des Birmans voulant fuir leur pays  n’ont pas trouvé une terre d’asile. Cas qui mobilise pour le moment plusieurs pays de cette partie du monde. Des semaines auparavant, la Mediterannée a ravi la vedette avec le lot des candidats pour l’Europe, venant des pays africains passant par l’Italie. Et beaucoup ont péri en mer. Il ne faut pas oublier ces mêmes candidats qui fuient leurs pays passant par la Libye par milliers. Une casse-tête pour les responsables européens confrontés aux déplacements migratoires au sein de l’Union.

Source:  http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2015/05/21/nosy-be-neuf-emigrants-clandestins-vers-mayotte-perissent-en-mer/

Publié le 21 mai 2015, dans AFRIQUE, France, Madagasikara - Crise, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :