RCA – Des soldats français accusés d’avoir abusé d’enfants.

Selon le Guardian, un employé de l’ONU aurait été suspendu pour avoir envoyé aux autorités françaises un rapport détaillant des viols commis par des soldats français.

Anders Kompass, directeur des opérations de terrain pour le Haut Commissariat pour les droits de l’homme (HCDH) pour l’Onu, aurait transmis aux autorités françaises un document mettant en cause son organisation et certains soldats français engagés en République centrafricaine. Impliqué depuis plus de trente ans dans le travail humanitaire, il aurait été suspendu la semaine dernière pour son rôle de lanceur d’alerte.

C’est en tout cas ce qu’affirme le Guardian, qui explique que le rapport en question, intitulé «Abus sexuels sur des enfants par les forces armées internationales», ferait état d’exploitations sexuelles d’enfants âgés de moins de 10 ans par des troupes de l’armée française, mais également d’une incapacité de l’Onu à faire cesser ces crimes.

«Les abus ont eu lieu en 2014 quand la mission de l’Onu dans le pays, Minusca (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine), était sur le point de débuter», explique le journal. Cette mission avait pour but de mettre fin aux violences qui avaient lieu dans le pays en raison de différences religieuses et ethniques.

Dérives sexuelles

En 2013, la Séléka, une milice insurrectionnelle d’obédience musulmane, avait renversé le président François Bozizé. Depuis, les exactions contre la population civile, notamment à cause de leur religion, se sont multipliées. Fin 2013, l’Onu comptait 2,3 millions de personnes en situations d’assistance humanitaire et le bureau de la coordination des affaires humanitaires, l’Ocha, estime à 400.000 le nombre de déplacés internes et à 1,1 million celui de personnes touchées par l’insécurité alimentaire. La France comptait déjà en décembre 2013 plus de 600 hommes sur place, chargés d’assurer, entre autres, la sécurité de l’aéroport de Bangui.

C’est dans ce contexte de crise humanitaire profonde qu’auraient eu lieu les abus contre certains enfants.

«Le rapport détaille le viol et la sodomie de jeunes garçons affamés et sans domicile par les forces françaises de maintien de la paix, ajoute le Guardian, censées les protéger dans un centre de déplacés à Bangui, capitale de la République centrafricaine.»

Des entretiens auraient également été réalisés dans le cadre du rapport avec des enfants abusés. Certains d’entre eux expliquent que les abus auraient eu lieu en échange de nourriture et d’argent.

Le rapport, pourtant remis à l’été 2014 au Haut Commissariat pour les droits de l’homme, n’a vraisemblablement pas trouvé écho. Le Guardian précise que l’Onu «a fait face à plusieurs scandales par le passé en rapport avec son incapacité à mettre fin aux réseaux pédophiles en place en République démocratique du Congo, au Kosovo et en Bosnie. Elle fait aussi face à des accusations de dérives sexuelles de la part de ses troupes en Haïti, au Burundi, et au Libéria».

France TV info a rapporté mercredi 29 avril en fin d’après-midi que ministère de la Justice a confirmé que le parquet de Paris a ouvert en juillet une enquête préliminaire sur des abus sexuels imputés à des soldats français en Centrafrique.

L’Onu a également déclaré au Guardian qu’une enquête interne avait été lancée pour déterminer les responsabilités dans la fuite.

France TV Info a essayé de joindre l’armée, qui n’a pas souhaité faire de commentaires.

Slate.fr

http://www.cameroonvoice.com/news/article-news-18657.html

Publié le 29 avril 2015, dans AFRIQUE, Centrafrique, Droits humains, Françafrique, France, ONU, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :