Vladimir Poutine : « Le refus de la France de livrer les Mistral n’affectera en rien notre défense nationale »

À l’occasion de son échange annuel avec la population russe le 16 avril, le président Vladimir Poutine a assuré que le refus de la France de livrer les Mistral ne porterait pas atteinte à la défense russe, mais entraînerait une détérioration des relations franco-russes.

La classe Mistral est un type de porte-hélicoptères amphibies d’assaut de la Marine nationale française faisant partie des bâtiments de projection et de commandement. Crédits : Wikimedia

« Le refus de livrer ces navires est évidemment un mauvais signe, mais je vous le dis sincèrement – cela n’affecte en rien notre défense nationale », a déclaré le président russe, précisant que la Russie avait conclu ce contrat pour la construction des Mistral avec la France, « avant tout pour soutenir nos partenaires et assurer le fonctionnement de leurs chantiers navals ».

Vladimir Poutine s’est également dit convaincu qu’en cas de non-livraison des navires, la France rendrait les sommes versées par la Russie pour leur construction.  « Je pense que le gouvernement français et les Français en général sont des gens honnêtes, et qu’ils nous rendront l’argent le cas échéant », a-t-il déclaré. Le président russe a précisé que la Russie ne comptait pas exiger de la France des pénalités et des amendes pour une éventuelle non-livraison, et qu’elle se contenterait de lui demander le remboursement des frais avancés.

Vladimir Poutine a toutefois souligné que l’affaire des Mistral remettait en question la crédibilité des partenaires occidentaux de la Russie. « Nos partenaires perdent une partie de leur souveraineté en la cédant volontairement à l’OTAN, ce qui remet en question leur fiabilité », a-t-il déclaré. Une attitude que la Russie ne manquera pas de « prendre en compte dans le cadre de notre future coopération en matière technique et militaire ».

De son côté, François Hollande a assuré que les discussions sur la livraison des Mistral étaient toujours en cours. « Nous sommes en train de négocier pour trouver une solution de sortie de crise sur les Mistral », a déclaré le président français, dimanche 19 avril, sur le plateau de la chaîne de télévision française Canal Plus. Le président français, qui rencontrera Vladimir Poutine vendredi 24 avril en Arménie, a également déclaré qu’ils aborderaient le sujet à cette occasion.

Pour mémoire, la Russie et la France ont signé en 2011 un contrat d’un montant d’1,2 milliard d’euros pour la construction de deux bâtiments de type Mistral destinés à  la Marine russe. Ces navires sont en cours de construction sur les chantiers STX de Saint-Nazaire.Le premier navire, le Vladivostok, a déjà été mis à l’eau et aurait dû être livré à la Russie en octobre 2014. Le second Mistral, baptisé Sébastopol, devrait être remis en 2015. Mais la France, cédant à la pression des États-Unis et de l’Allemagne, a jusqu’à présent suspendu la livraison des navires en raison du conflit dans le Sud-Est de l’Ukraine.

http://www.lecourrierderussie.com/2015/04/poutine-refus-france-livrer-mistral-defense-nationale/

Publié le 21 avril 2015, dans France, Politique US, Russie, Ukraine, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :