MADAGASCAR – Spéculation: Le riz devient une arme politique

D’après des leaders d’association de consommateurs, certains importateurs et des grossistes ont commencé à spéculer sur le prix du riz. Les spéculateurs n’ont pas hésité à dissimuler des stocks afin de provoquer une hausse artificielle de prix. Des consuméristes ont déjà informé le ministère du Commerce.

Le danger plane sur les dirigeants malgaches, et sur la population. C’est une épée de Damoclès qui est en train de menacer les hommes de pouvoir. Certains spéculateurs ont dissimulé au cours des derniers temps d’importants stocks de riz d’après des leaders d’association de protection des consommateurs. Leur but est de réaliser un maximum de profit, dans le contexte chaotique actuel, puisque le prix va exploser étant donné que depuis quelques temps, on assiste déjà à une hausse inquiétante du prix du riz sur le marché.
Toutes les régions du pays sont concernées par cette hausse progressive du prix du riz. Les raisons évoquées ont été généralement relatives à la destruction d’une partie de la production en raison des intempéries, ou encore l’impossibilité d’acheminer certaines productions en raison des routes endommagées par les pluies diluviennes. Mais il y a une autre raison évoquée par les associations de consommateurs : la spéculation qui a bel et bien commencé. Ce n’est, d’ailleurs, pas vraiment une nouveauté.
« Nous avons déjà dénoncé les principaux spéculateurs auprès du ministère du commerce » a affirmé Lita Rabenintsara, membre d’une association de défense des consommateurs. Dans un proche avenir, si la situation n’est pas maîtrisée, les principales victimes seront les consommateurs. Les simples citoyens devront subir une hausse constante du prix du riz alors que la situation est déjà inquiétante. Mais les consommateurs ne seront pas les seules victimes. Car si le prix du riz connaît une véritable hausse vertigineuse, les dirigeants eux-mêmes seront exposés à des dangers réels.
Depuis toujours, le prix du riz pouvait être exploité sur le plan politique à Madagascar. Tous les dirigeants qui n’étaient pas à même d’en maîtriser le prix étaient exposés à un danger. Car cela peut constituer un motif valable d’une véritable explosion sociale. Il faut noter, en effet, que c’est le prix des denrées alimentaires en général qui connaît actuellement une hausse inquiétante. Les légumes en sont plus particulièrement concernés.
Pour le moment, l’attention des uns et des autres est focalisée sur les conditions de vie des sinistrés en raison des inondations. Les partis politiques et les politiciens devaient s’improviser en bienfaiteurs et en philanthropes. Mais une fois cet épisode terminé, il est sûr que le débat sera focalisé sur la hausse des prix à la consommation. Beaucoup d’acteurs politiques pourraient profiter de l’inflation galopante pour vilipender le régime HVM. Lequel est exposé à un nouveau danger.
En tout cas, on attend actuellement la réaction du ministère du Commerce à la suite de l’alerte donnée sur la spéculation en cours. Si rien n’est fait, tout peut arriver.

http://www.lanation.mg/article.php?id=17731

Publié le 12 mars 2015, dans Crise économique, Droits humains, Madagasikara - Crise, Madagasikara - Histoire, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :