MADAGASCAR – Réconciliation nationale, les aspirations du Peuple d’abord…

Qu’on le veuille ou non les démarches sous l’égide des Chefs des Eglises au sein du FFKM préoccupent au plus haut point les hommes de bonne volonté, mais dérangent surtout les obsédés des calculs politiques qui ne pensent qu’au pouvoir pour le pouvoir avec des arrière-pensées cupides et bassement accrochées aux intérêts égoïstes. Les intentions pastorales des autorités morales cherchent avant tout la solution la meilleure pour réconcilier l’appareil étatique avec les habitants de cette île.

A plusieurs reprises déjà, des esprits malveillants avaient tenté (sans succès) de faire barrage et de mettre des bâtons dans les roues de charrette que tirent contre vents et marrées le Pasteur Lala Rasendrahasina et ses pairs, en les traitant de tous les noms et en prêtant à leur détermination des ambitions temporelles qu’ils n’ont pas du tout. Pas plus tard que la semaine dernière, parce qu’Andry Rajoelina et le Pr. Albert Zafy avaient osé exprimé le fond de leurs pensées sur les détails qui méritent d’être approfondis avant de continuer le processus, que les détracteurs de cette rencontre vitale pour l’avenir de tout un pays, n’ont trouvé rien de mieux que de dramatiser les incidents afin de diaboliser les participants en les traitant à tort de personnalités toujours avides et nostalgiques de la conduite des affaires de l’Etat. Alors que les attitudes de l ‘ancien Chef de la Transition se limitent à un acte destiné à inciter le Chef d’Etat actuel à faire preuve de beaucoup plus de soumission envers les termes d’une Constitution que le régime ne semble pas respecter. Si l’on en juge par les multiples déviations des pratiques politiciennes qui fâchent au plus haut point le fondateur du Mapar, pour celui qui avait accouché la victoire électorale d’un candidat de substitution devenu Président de la République n’avait pratiquement qu’une base militante virtuelle, aucune entente ne sera possible sans un accord politique acceptable par tous. Ce n’est pas parce que des adeptes de l’adhésion à géométrie variable naviguent d’un camp à l’autre suivant le souffle des avantages en nature et les pièces sonnantes et trébuchantes qu’Andry Rajoelina et consorts vont plier l’échine sous le joug d’un parti HVM qui cherche encore ses repères par monts et par vaux. Il appartient donc au Président de la République élu de trancher le nœud gordien s’il veut réellement faire preuve de bonne foi et se conformer à ses engagements déclarés lors de son discours d’investiture affirmant «l’exigence aussi de respecter son engagement, car la confiance en la parole présidentielle est la base indispensable du renouveau de la Nation ; l’exigence aussi de vertu morale car la crise des valeurs n’a jamais été aussi profonde ». Si en toute sincérité et parole d’un homme d’Etat Hery Rajaonarimampianinina tient vraiment à «restaurer la pleine harmonie de notre société ». Selon Expressio.fr de Revers, l’histoire du nœud gordien, « nous vient d’une légende autour d’Alexandre le Grand, le fameux conquérant, mais elle démarre un peu avant en Asie mineure et plus précisément en Phrygie (dont les habitantes ne s’appelaient pas des Phrygides, je tiens à le préciser). Dans la capitale, qui se nommera ensuite Gordion, le roi venait de trépasser sans héritier. Un oracle prédit alors que la première personne, le premier paysan arrivant en ville sur un char à bœufs serait fait roi. C’est ainsi que Gordios, le futur père de Midas, qui fut par hasard le premier dans ce cas, fut nommé souverain. Avant de monter sur le trône, il attacha ensemble le timon et le joug de son char en faisant un noeud inextricable. Un oracle prédit que le premier qui arriverait à défaire ce [nœud gordien] conquerrait l’Asie (ou le monde, selon les versions). En 336 avant J.C., Alexandre pas encore le Grand qui passait par là, volontairement dans le but d’affermir son pouvoir avant sa campagne de Perse, selon les uns, par hasard selon les autres, s’essaya à défaire le noeud. N’y arrivant pas, il dégaina son épée et le trancha d’un coup sec.
On sait ce qu’il advint de ses conquêtes, prouvant ainsi la justesse de l’oracle, même si le moyen utilisé pour défaire le noeud manquait quelque peu d’élégance tout en étant très pragmatique.
C’est de cette légende qu’est née la métaphore du [nœud gordien], une difficulté difficile à résoudre, mais que défont à leur manière tous ceux qui résolvent le problème de façon plutôt radicale ou qui tranchent (eux aussi) dans le vif lors d’une prise de décision ».
Pour sa part, l’homme de la villa la Franchise ne souhaite qu’une chose, le respect de la parole donnée sans le recours à cette roublardise de circonstance des hommes politiques qu’il déteste par-dessus tout. Surtout à propos précisément de la mise en œuvre du CNR (Conseil Nation de la Réconciliation dont il a toujours revendiqué la paternité malgré la légalité de facto d’une institution appelée FFM (insérée pour les besoins d’une cause inavouée et inavouable dans une Constitution sur mesure). Toujours et encore pétri de sa saine détermination pour l’aboutissement d’une réconciliation qui ne sait que faire des lubies politiciennes des uns et des autres, le FFKM avec les appuis cette fois des Etats-Unis et de SADC a lancé un appel conciliant de bons pasteurs par lettres adressées respectivement à Andry Rajoelina et au Pr. Albert Zafy. « It missa est »… En bons chrétiens qu’ils sont, ils répondront sûrement en chœur : « Deo gratias » !

 http://www.lanation.mg/article.php?id=17386

Publié le 25 février 2015, dans Actualités des Légalistes, Françafrique, Madagasikara - Crise, Madagasikara - Histoire, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :