SWISS LEAKS : « Il est temps de mettre fin à l’impunité totale de ces géants too big to fail et too big to jail » (E. Joly)

Analyse très fine, pertinente d’une femme de conviction qui est très en phase avec la Finance internationale et ses crimes pour y avoir combattu tout le long de son passé professionnel.

Elle suggère, en effet,  que l’on renforce la peine infligée aux banquiers véreux en suivant l’exemple de l’Islande qui a osé les mettre en prison.

Pour rappel, l’ex-magistrate fût conseillère Justice pour l’état de droit, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption auprès du président Ravalomanana. Elle connaît bien, à ce titre, les trafics en tout genre qui règnent dans la zone Océan Indien en général (Axe Mozambique, Madagascar, Maurice) et à Madagascar en particulier.

Nous avons eu l’honneur d’avoir discuté personnellement avec Mme Eva Joly dans le cadre d’un meeting électoral des européennes de 2009, au lendemain du putsch du 17 mars. Elle nous a fait part de son indignation et de sa tristesse mais elle a surtout pointé du doigt l’île Maurice en affirmant que : « le vrai problème de Madagascar tourne autour de l’île Maurice ». Les faits ne lui donnent pas tort, 6 ans après: Maurice est en effet le point nodal de tout blanchiment et trafics (de bois de rose, finance, pierres précieuses,….)

TG

**************************

SWISSLEAKS : Après le scandale, des mesures pour mettre fin à l’impunité!

Le scandale est assourdissant. Les révélations faites par Le Monde et ses partenaires du Consortium international des journalistes d’investigation n’en finissent plus de dépeindre la réalité du monstre HSBC. Suspicion de fraude fiscale à échelle industrielle, suspicion de blanchiment massif de l’argent de la drogue, des armes et des diamants de sang, et enfin suspicion d’abriter des soutiens du terrorisme.

Il est temps de mettre fin à l’impunité totale de ces géants too big to fail et too big to jail. Deux approches s’imposent.

Tout d’abord, il faut revoir notre approche en matière de sanctions. Les amendes infligées aux banques, aussi importantes soient elles, ne suffisent pas à faire changer les pratiques. Nous ne pouvons plus nous en contenter.

La responsabilité pénale des dirigeants pourrait être plus fortement recherchée. Depuis la crise financière de 2008, hormis en Islande où des peines de prisons dissuasives ont été prononcées, ces derniers n’ont jamais été vraiment inquiétés, renforçant de fait le sentiment général d’impunité.

L’existence même de ces structures doit être questionnée. L’énormité des pratiques dénoncées de fraudes multiples justifierait le retrait du droit d’exercer en France et en Europe. A tout le moins, il est urgent de remettre sur la table la question de la séparation des activités bancaires pour redonner à ces megabanques une taille permettant leur contrôle et leur gestion.

Ensuite, faisons sauter le verrou de Bercy en matière de poursuite fiscale. Actuellement, et sauf pour les cas de blanchiment de fraude fiscale, seul le ministre du budget peut choisir d’engager ou non des poursuites en cas de suspicions. Ce verrou, je l’ai affronté en tant que magistrate. Il a été rappelé dans l’édifiante interview de Roland Veillepeau (Le Monde, 11 février 2014), ancien patron de la Direction nationale des enquêtes fiscales et victime des intrigues sarkozystes.

Donnons à la justice son indépendance en matière fiscale en permettant la mise en œuvre de l’action publique dans des conditions de droit commun. Lorsque l’intégrité des finances publiques est atteinte, il faut la protéger des petits et grands arrangements entre le monde politique et celui de la finance.

L’impunité ronge notre vivre-ensemble et appauvrit nos démocraties. Mettons-y fin.

Source: Page FB de Eva Joly

Publié le 12 février 2015, dans AFRIQUE, Crise économique, Droits humains, Europe, Finances, France, Suisse, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :