L’heure du changement est venue

g20_globe

Seuls les gens âgés de plus de cent ans aujourd’hui ont déjà vécu un changement de monnaie de réserve de change, qui s’est produit la dernière fois lors du passage de la livre sterling au dollar. C’est dire qu’on ne connaît pas l’étendue des effets psychologiques qu’un tel changement aura sur les masses des populations endormies et non préparées quand il se produira, ainsi que les remous d’envergure qu’il va occasionner. Je dis « aura » et non « aurait » parce que ce changement historique devrait s’initier en 2015, et les remous devraient être d’une ampleur variable, de sérieux à dévastateurs pour nos petites vies bien tranquilles.

L’’élite’ actuelle est en train d’orchestrer ce changement, ayant prévu de passer l’immense réservoir des réserves de change, du dollar US aux SDR gérés par le Fonds Monétaire International, même si la majorité des gens n’en n’ont pas connaissance, car les medias officiels n’en ont pas jusqu’ici parlé.

Ceux d’entre nous qui ont pu aborder ce sujet avec leurs grands parents savent que ceux ci sont passés à l’époque par des temps difficiles, guerres et révolutions, qui se sont terminées par la crise de 1929. Période pas trop réjouissante, même si les gens ont peu de mémoire, et ont la fâcheuse tendance à observer les catastrophes historiques en excluant qu’elles se reproduisent à nouveau. Les baby boomers d’aujourd’hui et les gens plus jeunes de la génération X et Y ne sont pas prêts à affronter les temps difficiles que nos grands parents ont traversés. Nous n’avons connu que le bon temps alimenté par la dette et par le fait de pouvoir acheter maintenant et payer plus tard. Mais la dette s’est accumulée et le chômage généralisé a appauvri les populations, et même les plus déconnectés ont du s’en rendre compte.

Adieu plein emploi, bonjour la croissance zéro, même si sur les deux sujets les politiciens élus prétendent y remédier. La seule chose que peut faire Hollande, c’est d’attendre le retour de la croissance en prétendant que ça soit imminent et possible, alors qu’il est totalement démuni face à ça, impuissant. En contrepartie, certains d’entre nous faisons semblant de le croire et, pour donner le change, des sujets sociaux de toute nature accaparent l’espace politique. Au grand dam de ceux qui, au fait de géopolitique et d’économie, rongent leur frein et écrivent sur les blogs pour alerter, tant la presse et les medias officiels désinforment et font le jeu des politiciens et de l’hégémonie.

Ce n’est pas jouer les Cassandre de prévenir que la quiétude insouciante n’a qu’un temps, qu’elle se termine, et que ce qui nous attend n’a rien à voir avec des erreurs que nos dirigeants auraient commises, même s’ils en ont commis. Le plan de l’hégémonie s’est déroulé comme prévu, avec patience mais avec l’inexorabilité voulue, pour nous amener au changement de statu quo. Une seule monnaie mondiale contrôlée par un groupe de banquiers véreux et de politiciens complices, prélude au grand-œuvre, un gouvernement mondial dirigé par des gens non-élus fermement opposés à un système de pays démocratiques individuels et trop nombreux.

Aussi peut on imaginer le choc pour nos générations actuelles de voir le statu quo s’écrouler, et faire face au changement de situation privilégiée des États-Unis qu’on croyait être le centre du monde, et du dollar, relégué bientôt au rang d’une monnaie locale et totalement dépréciée. Cette chute, et le choc de cette vague aux États-Unis et dans le reste du monde, vont être difficiles à gérer pour les PTB (Powers That Be = les puissances traditionnelles des ‘élites’). Les discours de Christine Lagarde, personne au demeurant très sympathique, aident à endormir sur le rôle bien plus méchant du FMI qui se met en place.

Les crashes de 1989, 1998, 2000 et 2008 n’étaient pas des resets du système, mais seulement des obstacles chaotiques sur la route qui y mène. Le monde est sur le point d’être renversé, et les ‘élites’ vont tenter de négocier le virage. Un nouveau statu quo va émerger fin 2015 et se mettre en place entre 2016 et 2018, à l’immense surprise de la majorité qui, d’une part ne s’y attend pas ni n’en comprend l’importance, et d’autre part va en faire les frais et y laisser presque toutes leurs plumes.

Ceux qui croient que les guerres et les temps difficiles c’étaient pour nos aïeux, et que nous, par un miraculeux progrès dû à on ne sait pas qui, pourrions en être exonérés, se trompent. Même si ces informations sont encore sans trop de consistance et totalement opaques pour beaucoup, elles n’émanent pas d’une boule de cristal ni d’une élucubration de secte, mais sont bien réelles et issues de développements géopolitiques et économiques. Prenons les assez au sérieux au risque d’être pris au dépourvu, même si la peur n’évite pas le danger.

Algarath

Note:

SDR (Special Drawing Rigths) = DTS (Droits de Tirages Spéciaux): Unité de compte du FMI

http://www.oulala.info/2015/01/lheure-du-changement-est-venue/

Lire aussi:

Vous avez dit DTS, ou SDR et FMI ?

Publié le 2 février 2015, dans BRICS, Crise économique, Europe, Politique US, USA, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :