« Nous avons beaucoup de nouveaux amis, comme le pape, la reine Elizabeth ou Poutine: ça me fait bien rire », a-t-il ironisé dans un entretien au quotidien néerlandais de centre-gauche Volkskrant. « Marine Le Pen est ravie lorsque les islamistes se mettent à tirer un peu partout. »

Interrogé sur le soutien du chef de file de l’extrême droite néerlandaise Geert Wilders, Willem persiste et signe: « nous vomissons sur tous ces gens qui, subitement, disent être nos amis ».

De son vrai nom Bernard Holtrop, le dessinateur satirique de 73 ans réside en France depuis de nombreuses années. Il publie pour Charlie Hebdo et dans le quotidien Libération.

Questionné sur le soutien mondial à Charlie Hebdo, Willem poursuit, ironique: « ils n’ont jamais vu Charlie Hebdo ». « Il y a quelques années, des milliers de gens sont descendus dans les rues au Pakistan pour manifester contre Charlie Hebdo. Ils ne savaient pas ce que c’était », a-t-il assuré. « Maintenant c’est le contraire, mais si les gens manifestent pour défendre le libre mot, c’est naturellement une bonne chose », a-t-il conclu.

Willem était dans le train mercredi entre Lorient et Paris lorsqu’il a appris l’attaque menée contre Charlie Hebdo par deux islamistes radicaux. « Je ne viens jamais aux réunions de rédaction car je n’aime pas ça », avait-il assuré au quotidien Libération. « Ca m’a sauvé la vie, peut-être. »

Il avait aussi insisté sur l’importance de continuer à publier Charlie Hebdo et à dessiner. « Sinon, ils ont gagné. »

http://focus.levif.be/culture/livres-bd/willem-nous-vomissons-sur-ceux-qui-subitement-disent-etre-nos-amis/article-normal-360743.html

**************************

Pour le dessinateur Luz, ces manifestations sont à « contre-sens » de Charlie

Pour le dessinateur Luz, ces manifestations sont à "contre-sens" de CharlieLuz, dessinateur de Charlie Hebdo © Photo Archives Arnaud Loth

Luz, l’un des dessinateurs de Charlie Hedbo « rescapés » de l’attentat meurtrier qui a frappé sa rédaction mercredi s’exprime dans une interview au magazine « Les Inrocks ». Il donne son regard sur le mouvement « Je suis Charlie » unanimement repris à travers la France, jusqu’à faire de « Charlie Hebdo » un vrai symbole universel.

« On doit porter une responsabilité symbolique qui n’est pas inscrite dans le dessin de Charlie »

« Tout le monde nous regarde, on est devenu des symboles, tout comme nos dessins ». « On doit porter une responsabilité symbolique qui n’est pas inscrite dans le dessin de Charlie », explique Luz. « C’est formidable que les gens nous soutiennent mais on est dans un contre-sens de ce que sont les dessins de Charlie », ajoute le dessinateur, qui travaille à l’élaboration du numéro qui paraîtra mercredi à un million d’exemplaires, contre 60.000 habituellement.

« Charlie se bat contre le symbolisme »

« Cet unanimisme est utile à Hollande pour ressouder la nation. Il est utile à Marine Le Pen pour demander la peine de mort », note Luz. « A la différence des anglo-saxons ou de Plantu, Charlie se bat contre le symbolisme. Les colombes de la paix et autres métaphores du monde en guerre, ce n’est pas notre truc », explique-t-il.  « On est un journal, on l’achète, on l’ouvre et on le referme. Si des gens postent nos dessins sur Internet, si des médias mettent en avant certains dessins, c’est leur responsabilité. Pas la nôtre », poursuit le caricaturiste.

« Ils auraient conchié ce genre d’attitude »

Lire la suite: http://www.sudouest.fr/2015/01/10/pour-le-dessinateur-luz-ces-manifestations-sont-a-contre-sens-de-charlie-1792749-6092.php

*************************

Refusons cette manifestation hypocrite

  |  Par patricJEAN

Trois jours après le début de l’attaque terroriste, nous sommes abreuvés d’un discours tiède et consensuel à la sauce Tartuffe. Les pires censeurs pleurent sur la liberté d’expression. Les semeurs de haine crient au rassemblement. Les véritables questions sont interdites et le seul discours toléré est celui de la guerre dans laquelle nous occuperions « le camp du bien ». La manifestation de dimanche évacuera toute question dérangeante et je ne participerai pas à ce bal des hypocrites qui, d’après le premier ministre, « montrera la puissance de la France ».

Tout d’abord, je me vois mal manifester aux côtés des pires gens de droite dont le racisme ne s’est pas dissimulé. Marcher aux côtés de Sarkozy ? De Copé et ses pains au chocolat ? Aux côtés de Horteffeux et ses remarques insultantes sur les Arabes ? Faut-il rappeler que lorsque la révolution a commencé contre le dictateur sanguinaire Ben Ali en Tunisie, Michèle Alliot-Marie alors ministre de la défense a proposé l’aide militaire de la France pour lutter contre les insurgés ? Marcher demain avec eux ? Avec les premiers ministres très droitistes d’Espagne et de Grande-Bretagne ? Benyamin Netanyahou a été invité après avoir gentiment proposé son aide à la France… Le grand démocrate président turc va envoyer son premier ministre. Cela ressemble à une plaisanterie à la Charlie…

Il est piquant de voir aujourd’hui le ministre de l’intérieur encenser la police et les gendarmes que chacun salue sur les réseaux sociaux. L’intervention des forces de l’ordre est nécessaire quand des civils sont en danger mais a t-on déjà oublié ce que nous pensions des mêmes lorsqu’ils ont assassiné un jeune manifestant pacifiste désarmé il y a quelques semaines? Ceux qui ont manifesté alors manifesteront demain dans un salmigondis politique qui s’est vidé de son sens. D’autre part, il est drôle aussi d’entendre les (anciens et actuels) responsables de France Inter et de Radio France pleurer sur la liberté d’expression. Les mêmes qui ont viré ceux qui en faisaient usage sur leurs propres antennes : Porte, Guillon, Mermet… Ou ceux qui, ailleurs, permettent la promotion des pires réactionnaires au discours violent et raciste.

Tous ces hypocrites manifesteront demain. Ne nous montrons pas parmi eux.

Lire la suite: http://blogs.mediapart.fr/blog/patricjean/100115/refusons-cette-manifestation-hypocrite