HAITI: Le peuple a eu raison du PM Laurent Lamothe, une belle leçon de détermination pour les autres pays.

Le Pdt Martelly (à g.) et le PM Lamothe (à dr.)

Cela fait plusieurs semaines que le peuple haïtien manifeste pour demander la démission du président Martelly et de son Premier ministre Laurent Lamothe, accusés tous les deux d’être à l’origine de la misère profonde dans laquelle se trouve le pays. Maintenant, c’est chose faite, du moins en partie, car ce dernier a remis sa démission dimanche en déclarant qu’il « partait avec le sentiment du devoir accompli ».

Les manifestations ont été violemment réprimées par les forces de l’ordre, coûtant la vie à un manifestant tué par un tir à balles réelles de la Police.

Par ailleurs, les manifestants demandent aussi le retour du l’ancien Président Jean-Bertrand Aristide et appellent à l’aide de Vladimir Poutine.  A ce sujet, Euronews a diffusé l’image de certains manifestants brandissant des pancartes du Président russe.

[ACTUALITÉ]  HAITI : LES MANIFESTANTS APPELLENT POUTINE À L’AIDE

A travers cette manifestation, le peuple haïtien veut surtout dénoncer la politique coloniale que mènent les USA dans le pays; politique qui est source d’appauvrissement et d’avilissement de tout un peuple qui ne s’est jamais relevé du séisme dévastateur de janvier 2010 faisant 230000 victimes et plus de 1 millions de sans-abri.

La situation reste encore très tendue à Port au Prince.

Ex-Président Jean-Bertrand Aristide

Moralité: Devant la détermination du peuple, rien ne peut résister et le peuple haïtien vient de le prouver. Leçon est donnée aux peuples des autres pays qui subissent l’injustice de la domination étrangère à travers ses laquais locaux.

On ne peut s’empêcher de faire un parallèle entre la situation haïtienne et celle vécue par les Malagasy: population appauvrie, misère extrême, dirigeants au solde des puissances étrangères, un président démocratiquement élu victime d’un putsch (Aristide en 2004 et Ravalomanana en 2009) et assigné à domicile pour l’un (Aristide) et mis en détention pour l’autre (Ravalomanana). Et, dernier point commun, ils étaient tous les deux en exil en Afrique du Sud ….

TG

Publié le 15 décembre 2014, dans Amérique Latine, Droits humains, Haïti, Politique US, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :