MADAGASCAR – Lettre ouverte de Mme NAIKA Eliane à la communauté internationale

Suite à la série de déclarations que vous aviez publiée via les médias nationaux, il m’est difficile de garder le silence et de ne pas y réagir.
J’ai bien noté que, de prime abord, vous avez manifesté un soutien indéfectible au régime actuel et condamné la manière que le Président Marc Ravalomanana a choisie pour revenir au pays.
Chers hauts dignitaires de la Communauté Internationale,
Je salue le message juste et apaisant diffusé, ces derniers temps, par l’Ambassade américaine, l’Ambassade sud-africaine et la SADC sur le dossier Ravalomanana.
Ceci étant, j’estime inutile de vous rappeler que sur ce dossier, vous avez également votre part de responsabilité pour ne pas avoir réussi la mission qui vous a été confiée en tant que garante de l’application de la feuille de route de sortie de crise. Maintenant que le Président Ravalomanana est présent sur le sol malgache, conjuguons nos efforts pour l’effectivité de cette réconciliation tant attendue.
En revanche, concernant l’arrestation du Président Marc Ravalomanana, je suis complètement sidérée des mots utilisés par l’UA dans son communiqué publié au lendemain du retour au pays du Président Ravalomanana. Comment peut-on « se réjouir » de l’arrestation musclée d’un ancien Président et de la brutalité qui accompagnait ce « kidnapping ». Peut-on imaginer un seul instant que la plus haute instance politique du continent africain soit flattée et comblée de joie qu’un ancien Chef d’Etat soit traité de la sorte ? Est-ce bien des sœurs et frères africains qui ont rédigé ce communiqué de l’UA entaché d’écart de langage fraternel ? J’ai des doutes ! Pour autant, je remercie, particulièrement, la Représentante Spéciale de la Présidente de l’Union Africaine pour avoir arrondir les angles dans sa dernière déclaration.
Sachant votre détermination à faire respecter le droit de l’homme à Madagascar, je nourris l’espoir de pouvoir obtenir, dans le meilleur délai, l’amélioration des conditions de détention jugées inhumaines infligées au Président Ravalomanana, une doléance que je partage avec sa famille et tous ses partisans.
Excellences,
Je voue remercie de l’intérêt que vous voudrez bien porter à cette lettre.
 
NAIKA Eliane 

Publié le 19 octobre 2014, dans Actualités des Légalistes, Droits humains, Françafrique, France, Politique US, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :