MADAGASCAR – Rajaonarimampianina à l’ONU, égal à lui-même: champion de la démagogie!

Aveu d’impuissance et démagogie de Rajaonarimampianina

 

A l’occasion du débat général de la 69ème Assemblée générale des Nations Unies, le nouveau président malgache vient d’accéder, hier, pour la première fois, à la tribune des Nations Unies. Mais il brillait déjà dans son discours par son talent de démagogue.

Premier baptême de feu pour le nouveau président de Madagascar. En effet, il vient de présenter, hier, un long discours devant un parterre de présidents et de chefs de gouvernement, long discours suivi également par des millions de spectateurs, sur la mythique tribune des Nations Unies à New York. Hery Rajaonarimampianina avait prononcé un speech de quelques minutes dont le contenu méritait le réquisitoire. Deux sujets abordés par le président malgache avaient captivé l’attention particulière des observateurs avertis de la situation à Madagascar. Le premier concernait la réconciliation nationale et l’autre sur le trafic de bois de rose. Concernant le premier sujet, Hery Rajaonarimampianina a déclaré devant ses homologues étrangers que « forts de ces valeurs, nous avons fait de la réconciliation nationale qui est le socle de la cohésion sociale, la pierre angulaire de notre politique de développement. Nous sommes convaincus que sans paix sociale, il ne peut y avoir de développement et réciproquement. Nous avons d’ores et déjà marqué des étapes importantes dans ce processus et nous entendons bien avancer ». Des propos qui n’ont rien à voir avec la réalité du pays. De véritables hâbleries du président malgache. Car, aucune étape de réconciliation nationale n’est point franchi par le nouveau régime. Le processus n’a même pas débuté et n’est pas encore visible dans l’horizon politique de Hery Rajaonarimampianina. Mais, à des milliers de kilomètres de l’audience malgache, Hery Rajaonarimampianina ose raconter des bobards devant ses homologues étrangers.
Concernant, le trafic de bois de rose, Hery Rajaonarimampianina avait reconnu, en revanche, son impuissance devant les étrangers. Il a déclaré qu’ « en dépit des efforts que nous déployons toutefois, force est de reconnaître que des trafiquants parviennent encore à déjouer les mesures de surveillance, en raison de l’insuffisance des moyens dont nous disposons, face à des trafiquants suréquipés et parfois même surarmés ». Une déclaration qui devrait faire honte aux forces armées malgaches, lesquelles sont alors sous-estimées par le chef suprême des armées lui-même et devant les sommités politiques étrangères. Et si Hery Rajaonarimampianina avait aussi affirmé que « l’instauration d’une bonne gouvernance forestière a été le premier acte de toute une série de mesures concrètes prises à ce titre. Un Comité interministériel chargé de l’assainissement de la filière a été mis en place. Les autorités sont à pied d’œuvre pour concrétiser la politique de tolérance zéro contre les trafics de tous genres, liés aux ressources naturelles et espèces protégées », c’est d’essayer aussi de prendre pour des ignorants les Malgaches qui se rendaient compte actuellement qu’aucune initiative pour la bonne gouvernance forestière n’a jamais eu lieu dans le pays et qu’aucune « tolérance zéro » n’a pas été opérée. La preuve, le ministère de la Justice vient de déclaré que les cerveaux du trafic trainent toujours leurs pieds dans la nature.

http://www.lanation.mg/article.php?id=14121

 

Publié le 27 septembre 2014, dans Madagasikara - Crise, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :