FRANCE – Commémoration du débarquement de Provence: Hollande a snobé Madagascar.

Nous sommes le 15 août 2014, la France célèbre le 70ème anniversaire du débarquement de Provence qui, si l’on s’en réfère aux historiens, était décisif pour la libération définitive de la France du joug nazi. Hollande a mis les moyens, les médias nationaux étaient mobilisés pour couvrir l’événement avec des émissions spéciales dignes des grands moments républicains. Ce moment de communion nationale va servir de petit bol d’air pour un président « normal » pataugeant dans la crise économique profonde et l’impopularité chronique.

Plus de 100 000 hommes participèrent au débarquement sur le littoral provençal. Une grande partie des troupes françaises étaient constituées de combattants venus des colonies. Parmi ces soldats, nombreux étaient enrôlés de force pour sauver la mère-patrie. Au final, 10 000 soldats noirs furent tués et 7 500 moururent dans les camps de prisonniers de guerre. En guise de reconnaissance, la France libérée leur paye une pension de ….334 Euros tous les 6 mois (avant son augmentation dans les années 2000, cette pension était de 38 euros par semestre), et encore! Certains ne l’avaient jamais touché.

Dans son discours à la Nation au Mont Faron, sur les hauteurs de Toulon, François Hollande rend hommage à ces indigènes qui ont « permis à la France de se libérer d’elle-même ». « …Beaucoup étaient algériens, marocains, tunisiens, tirailleurs sénégalais, les goumiers, les tabors, les spahis, les zouaves ». Point. Où sont les Malagasy ??? Dans son discours de 15mn, je n’ai point entendu les combattants Malagasy. Pourtant, mes parents m’avaient bien affirmé que des Malagasy avaient bien été recrutés pour faire la guerre en France et pour la France. Alors là, il y a quelque chose qui ne va pas!

Je n’ose pas croire qu’un grand pays comme la France qui a « toute sa place sur la scène internationale » ait pu commettre un acte aussi méprisant et humiliant dans un moment aussi solennel, cela équivaut à un incident diplomatique. Mais, on n’est pas à une humiliation près, les dirigeants malagasy eux-mêmes n’hésitent guère à humilier leur propre peuple, comment voulez-vous que les étrangers s’en priveront-ils ?

N’est-ce pas de l’humiliation que de laisser 92% de la population s’enfoncer dans la pauvreté extrême, n’ayant même pas 1USD par jour pour vivre ? (Source Banque mondiale)

N’est-ce pas de l’humiliation que de présenter son programme de politique générale devant la représentation nationale, par le PM Kolo Roger,  en langue française alors que la langue malagasy est la langue nationale parlée et comprise par tous ?

N’est-ce pas de l’humiliation que de voir M. l’Ambassadeur Goldblatt qui agit plus comme un gouverneur qu’un représentant diplomatique ? A maintes reprises, il s’autorise à s’ingérer dans les affaires nationales en imposant ses volontés.

Aussi, l’on ne doit pas s’étonner de l’absence de réaction de la délégation malagasy conduite par M. Rajaonarimampianina, président putschiste légitimé. Il n’a pipé mot face à cette grave humiliation publique de tout un pays. Il n’a pas osé réagir face à son « maître ». C’est très grave mais somme toute logique car Rajaonarimampianina et sa bande ont livré Madagascar à la France, y compris les îles Eparses (1). L’essentiel pour lui, qui est en mal de reconnaissance, c’est d’être présent parmi le parterre d’invités françafricains à bord du Charles de Gaulle (2). Le reste, en l’occurrence la dignité du peuple Malagasy, il s’en moque complètement, à l’image de sa politique à Madagascar.

Enfin, il existe un point commun entre Mrs Hollande et son pantin Rajaonarimampianina: ils gesticulent à l’international pour espérer gagner en popularité (et en légitimité pour Rajaonarimampianina) au niveau national. Mais jusqu’ici, le résultat n’est pas à la hauteur de leur espérance …

 Malagasy, reveillons-nous !!

Tsimok’i Gasikara

 

Notes:

(1) Il semblerait que Rajaonarimampianina les abandonneront officiellement à la France lors du sommet de la COI fin août.

http://www.afrik.com/iles-eparses-un-contentieux-vieux-de-40-ans-entre-la-france-et-madagascar

(2) Pourtant son nom n’a même pas été cité par aucun média.

Publié le 20 août 2014, dans AFRIQUE, Françafrique, France, Madagasikara - Crise, Madagasikara - Histoire, Uncategorized, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :