MADAGASCAR – « Le FFKM, la vraie seule autorité morale »

Gilbert Raharizatovo, président du RPM

 

Le parti Rassemblement pour Madagascar (RPM) lance un appel au « Grand pardon national » à travers la réconciliation nationale et appelle à la cohésion nationale. La réalisation de cette réconciliation devrait se faire dans les meilleurs délais, selon le parti RPM. Ce parti reconnaît ainsi que « le FFKM est la vraie seule autorité morale » qui doit diriger le processus.

La réconciliation, selon le RPM, devrait réunir tous les acteurs politiques principaux dont les anciens chefs d’Etat Albert Zafy, Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana, Hery Rajaonarimampianina et Andry Rajoelina. Et en aval de cette rencontre, le RPM estime nécessaire la tenue d’ « un dialogue élargi avec la participation des différents partis politiques ».
Le RPM préconise aussi un « dialogue national pour la mise en place d’une politique d’orientation économique basée sur la mobilisation et répartition équitable des richesses nationales dans le cadre d’une politique de la décentralisation effective ». Le parti dirigé par Gilbert Raharizatovo pense aussi qu’une « réconciliation du peuple avec son histoire » devrait faire partie aussi du processus de réconciliation nationale. Cette réconciliation avec l’histoire « permettra d’identifier tous les facteurs et les faits historiques qui ont divisé, comme étant source des problèmes sociaux qui empêchent de bâtir un véritable Etat-Nation », selon toujours le parti RPM.
Le RPM dresse un bilan toujours mitigé des six premiers mois du nouveau régime. Selon le RPM, « les foyers de tension augmentent en nombre dont l’origine de la situation de délabrement est la paupérisation grandissante. Le pire est aussi à craindre avec l’application de la vérité des prix dans le secteur pétrolier qui va engendrer de soi une spirale d’inflation à l’arrivée prochaine de la période de soudure ». D’autant plus que le dysfonctionnement de l’administration, selon toujours le RPM, continue comme du temps de la Transition. « Les institutions sont au ralenti et les promesses électorales tardent à se concrétiser faute de moyens sans parler de l’absence de l’autorité de l’Etat qui est flagrante pour laisser libre cours aux différents actes illégaux », selon toujours le RPM.
D’ailleurs, l’arrivée au pouvoir du Président de la République est marquée, selon le parti de Gilbert Raharizatovo, par une guerre fratricide au sein même de sa grande famille politique et ce n’est pas de bon augure. Le soutien déclaré de la communauté internationale, affirme-t-il, ne résout pas le problème de fragilisation et d’isolement du régime. Quant à la mise en place du premier gouvernement de la quatrième République, elle n’a pas pu provoquer l’enthousiasme mais au contraire a essuyé une salve de critiques tous azimuts. « La communauté internationale qui a fait beaucoup de promesses la veille de l’investiture semble être dans l’expectative », soutient le RPM, et « les financements semblent être bloqués ».

 

http://www.lanation.mg/article.php?id=13297

Publié le 19 août 2014, dans Madagasikara - Crise, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :