MADAGASCAR – Ces hommes de paille inutiles

              Ranto Rabarisoa aux côtés de Hery Rajaonarimampianina

 

Impossible de les éviter, depuis l’épopée des Hery Velona Rasalama dans le début des années 90, la République a toujours eu droit à ces personnages aussi inutiles que douteux qui changent de casaque à chaque évolution des contextes politiques. Avec l’avènement du Président Albert Zafy, ils étaient aux premières loges pour entourer les premiers de l’illustre cardiologue devenu chef d’Etat. A l’heure de l’émergence de la HVM cette colosse politicienne aux pieds d’argile, on les trouve encore dans des postes de décideur. Ce n’est pas parce qu’ils ont la compétence et le savoir-faire dans la conduite des affaires de l’Etat, mais tout simplement parce qu’ils savent « nager… ».

Des financements parallèles aux faux pas institutionnels, le régime qu’ils ont soutenu est allé droit contre le mur d’un empêchement qu’ils ont eux-mêmes mis en chantier. La période du Fanantenana Vaovao fera de certains d’entre eux des virulents opposants qui envahiront de nouveau les coulisses des palais d’Etat et des ministères avec Marc Ravalomanana au pouvoir et Andry Rajoelina à la tête d’une Transition qui a brillé par les dérapages institutionnels des maffias de tous les trafics. L’observateur le plus impartial ne peut voir sans sourciller la présence d’un général Ranto Rabarisoa aux côtés du président Hery Rajaonarimampianina à Tsimiroro quand le chef de l’Etat avait prononcé avec fierté la déclaration triomphale. « Pour la première fois dans son histoire, Madagascar est un pays producteur de pétrole ». La surprise était totale pour tous, parce que rien qu’à voir ce général à la retraite là où il ne fallait pas, en tant qu’éminent membre du CMDN un organisme qui, de par sa vocation, aurait du se préoccuper plus des drames du Sud malgache plutôt que de jouer le chevalier servant du président de la République. On répliquera peut-être que son rôle est multiple. Soit ! Mais personne ne fera croire qu’il avait accompagné la délégation officielle par nécessité de service. Pour paraître et se faire voir qu’il est toujours dans les bonnes grâces des grands de ce monde, il ne peut pas rater une telle occasion. Il n’est pas le seul à se comporter de la sorte. A la Primature, il y a toute une bande de has been qui place le Premier ministre Kolo Roger dans un tour d’ivoire où il n’entend et ne voit que ces Holijaona, Naivo Marius et consorts. Transfuge du mouvement Hery Veloma Rasalama, ces seconds couteaux ne peuvent pas nier qu’ils étaient les fossoyeurs du parti UNDD… Aucun d’eux n’avait levé ne serait-ce que le petit doigt pour empêcher un Norbert Lala Ratsirahonana ramasser un pouvoir étatique avec lequel ce faiseur de rois va jongler comme bon lui semble en mettant Marc Ravalomanana les pieds à l’étrier jusqu’à ce qu’il s’en débarrasse avec la finesse d’une simple lettre de la Haute Cour Constitutionnelle. Il ne faut pas oublier qu’il y a également les Marson Evariste, les Lecacheur, les Alain Andriamiseza et tant d’autres zélés courtisans, prêts à jouer les valets opportunistes de celui sur qui, ils vont jeter la première pierre de la trahison afin de devenir une personnalité d’une Transition de la pire gouvernance que le pays ait pu connaître. Du moins jusqu’à ce nouvelle équipe qui s’installe fasse preuve de plus mauvaise foi et de fourberie envers un peuple qui avait aveuglement voté pour en faire la Force Nouvelle d’un changement qui tarde à venir. Au grand dam d’une majorité silencieuse qui assiste avec patience aux pitreries institutionnelles des parlementaires et d’un pouvoir exécutif qui titube dangereusement entre l’absolutisme de fait et les faux-fuyants d’un premier cercle composé en majorité de faiseurs et d’amateurs. Autour du président, ils s’adonnent à des copinages affairistes incompatibles avec la conduite des affaires étatiques tandis qu’à Tsimbazaza on dilapide les deniers de l’Etat parce qu’on est bien obligé d’admettre qu’« à règlement mal fait, opportunité d’abuser ». Ce constat sentencieux évoqué par Henry Moreigne à l’endroit des parlementaires de son pays ne manquera pas de faire sourire et de rappeler à Christine Razanamahasoa les liaisons contre-nature de l’Exécutif avec quelques pitoyables députés élus du Mapar qui se sont purement et simplement prostitués. Comme il fallait s’y attendre, parmi ces derniers figurent toujours les fanatiques de la conviction politique à géométrie variable. Des traîtres par vocation et par intérêt qui, d’un régime à l’autre n’hésitent pas et se font un devoir de cirer les pompes d’une oligarchie à la recherche d’une légitimité parlementaire finalement inaccessible quelle que soit l’astuce appliquée. Ce qui revient à s’obstiner à construire un ouvrage d’art de la politique d’un président arrivé « tout nu à la tête de l’Etat », avec comme ciment de la fondation de l’édifice des grains de sable mouvant.

 

http://www.lanation.mg/article.php?id=12109

 

Pour rappel:

Ranto Rabarisoa, ce général à la retraite qui n’a jamais mis les pieds sur un champ de bataille, ne s’attendait pas de se retrouver  nez à nez avec les GTT à Creil (France), au mois de novembre 2012. Il était en mission commandée pour répandre les fausses informations du régime putschiste auprès de la diaspora et des paroissiens de l’ERF de Creil où sa belle soeur officie comme pasteure. La conférence prévue s’est transformée en échange assez musclé entre la famille du général (sa femme et sa belle soeur de pasteure), qui avait menacé de faire appel aux forces de l’ordre et les GTT prêts à dire la vérité sur la situation malagasy. Le grand général, lui, s’est senti humilié et frustré de ne pas se trouver dans une caserne à Antananarivo…

VALANDRESAK’I JENERALY RABARISOA TANY CREIL (FRANTSA): nataon’ny GTT nahalala ny anarany ny lehilahy

 

 

 

 

Publié le 21 juin 2014, dans Madagasikara - Crise, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :