MADAGASCAR – 47,4 millions $ du FMI: les dirigeants kleptocrates se frottent les mains !

On apprend que le FMI (Fonds Monétaire International) va accorder au gouvernement malagasy un prêt de 47,4 millions $ (plus de 34 millions €) et ce, suite au récent passage des représentants de l’institution dans le pays.

Dans son communiqué, du reste laconique, le Fonds n’accorde aucune précision concernant les engagements de la part des autorités malagasy en contrepartie de ce prêt. Or, c’est sur ce point que les bailleurs doivent faire preuve de fermeté et d’intransigeance face à des dirigeants kleptocrates, plus soucieux de leurs intérêts personnels et familiaux qu’autre chose, et qui instrumentalisent la détresse économique du pays pour faire fortune. Une « aide » comme celle-ci c’est du pain béni pour eux, et ils doivent bien se frotter les mains en apprenant cette décision.

Loin de mettre en cause les compétences des experts de la mission, il semble qu’ils se sont contentés du « retour à l’ordre constitutionnel » (après des élections controversées, entachées de fraudes massives) et des déclarations d’intention des autorités qui annoncent vouloir, par la voix de M. Rajaonarimampianina, engager le pays vers le développement et mettre fin à la corruption. Or, faut-il rappeler que ce sont les mêmes personnes qui ont rendu le pays dans un état chaotique au bout 5 ans de transition, depuis leur putsch de 2009 ?

Sont-ils aveugles à ce point, ces experts, pour ne pas voir la réalité des choses avec ces parlementaires qui, au lieu de s’atteler au travail de redressement du pays, négocient d’abord leur statut et le lot de privilèges qui vont avec ?

N’ont-ils pas relevé le nombre impressionnant de ministres (31) qui n’obéit point à la logique d’économie budgétaire demandée par la situation actuelle?

On peut parier, M. les bailleurs, que ces fonds n’arriveront jamais là où ils doivent l’être et n’amélioreront point le sort des 92% de la population qui sont dans la merde absolue avec moins de 2€ par jour pour vivre !

Reste la problématique du remboursement de cette dette, car c’en est une de plus. Sur qui va t-il peser ? Serait-ce sur cette caste d’insatiables kleptorates qui n’hésitent aucune seconde à hypothéquer le pays, ou bien sur la majorité des Malagasy qui ne profiteront point de ces « aides » ?

Rappelons que, dans ce genre d’opération, c’est toujours la population dont la situation est déjà précaire qui subit de plein fouet les effets catastrophiques du PAS (Plan d’Ajustement Structurel) imposé par les bailleurs, mais rarement les dirigeants. C’est la perversité, tant décriée de la politique de financement du FMI et de la BM qui, en réalité, maintient le pays dans la misère. Et cela fait plus de 40 ans que ça dure ! D’ailleurs, aucun pays d’Afrique n’est sorti de la pauvreté avec l’aide du FMI ou de la BM.

NR

 

 

Publié le 9 mai 2014, dans Uncategorized, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :