Déportés Algériens en Nouvelle-Calédonie : Un combat, une mémoire

NOUVELLES_CALEDONIE

Des descendants d’Algériens déportés par la France, vers la fin du 19ème siècle, vers la Nouvelle-Calédonie, sont venus à  Alger, raconter les souffrances, physique et morale, vécue par leurs aïeux en terre d’exil, au milieu du Pacifique.

 

La rencontre organisée, samedi à  Alger, à  l’occasion d’une exposition intitulée «  Mémoire et réalisations   », des témoignages poignants et  empreints dune forte émotion, ont été portés à  la connaissance des participants.

Il a ainsi été fait état de la peur de l’inconnu, du mal du pays, des conditions difficiles de la traversée de l’océan, de l’affreux sentiment de solitude, de faim et de nudité, mais également de la maltraitance dont ont fait l’objet les déportés Algériens, condamnés à  un exil définitif et dont le nombre avoisinait les 2.000.

Parler des déportés Algériens et ceux d’autres pays maghrébins en Nouvelle-Calédonie est un devoir de mémoire et une manière de dénoncer le processus colonial visant à  déraciner des peuples et effacer leurs repères familiaux, se sont accordé à  souligner les descendants des victimes de cette tragédie.

«  Ce n’est pas tant la classification des formes de déportation qui compte le plus aujourd’hui, mais plutôt la misère, la souffrance et le mépris infligés à  ces victimes. Les déportés Algériens et Arabes en Nouvelle-Calédonie, méritaient-ils autant de souffrance et d’acharnement?   », s’est indigné l’historien et descendant de déportés, Louis-José Barbanà§on.

Taïeb Aïfa, fils de déporté de la 1ère génération et maire de Bourail (province sud de la Nouvelle-Calédonie), a rappelé de son coté les conditions des déportés «  usés à  la fin de leur peine   » et évoquant la «  grande tristesse   » qui les envahissait, lorsqu’ils se rappelaient leur pays lointain.

Il évoquera le déclic provoqué, à  partir des années 80, par un article de presse, puis par une série d’émissions télévisées  en Algérie, sur les descendants de ces déportés dont beaucoup décideront alors de renouer avec leur pays d’origine.

«  Maintenant, nous savons qui nous sommes et où nous allons   », a-t-il déclaré, ajoutant que les retrouvailles avec des proches, dans différents régions du pays, «  resteront gravées à  jamais dans les mémoires   ».

«  Nous avons retrouvé nos racines. Nous avons la fierté d’être des Algériens et de porter des noms et prénoms communs à  notre pays d’origine. Parler de nos aïeux déportés est un combat pour l’existence, pour la sauvegarde de notre mémoire   », dira-t-il en conclusion.

 

http://www.algeriesite.com/fr/news-d-algerie/94308-histoire.php

 

 

Publicités

Publié le 2 juillet 2013, dans AFRIQUE, Françafrique, Révolte des pays arabes, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. En tant que kabyle (originaire d’algerie), j’ai été exilé vers la france coloniale en 1975 par un 2 arabes contrefaçon, nommés mohoamed Boukharoba et son vassal tunisien chadli (2 ex. dictateurs sanguinaires à la tête de l’algerie, tous les 2 morts de cancer et sida, dieu merci).
    Je suis triste de savoir que des milliers d’algeriens (ou millions) ont été déportés massivement par la france et les gouvernements algeriens succéssifs (ou apprentis colons arabes).
    La france et les les arabo-salafistes du pouvoir algerien ont des comptes à rendre au peuple algerien (notamment kabyles, déportés même après l’indépendance du pays).
    Les gouvernements algeriens ne parle même pas de nos frères kabyles déportés en nouvelle calidonie, la france s’en moque complètement, elle ne veut même pas entendre parler de ses crimes contre l’humanité. où sont les droits de l’homme des kabyles ?
    Pourtant la france prétend être « experte » dans le domaine.
    Des kabyles ont été sacrifiés au nom de l’amitié franco-arabo-islamiste.

  2. Je suis un Algérien de 59 ans,je souhaiterais faire connaissance avec les descendants d’Algériens déportés en Nouvelle Calédonie. J’ai hâte de rencontrer un ou une algérienne de nouvelle Calédonie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :