MADAGASCAR – Pétition adressée à l’Union Européenne, Union Africaine

Nous relayons cette pétition à l’initiative du Collectif des Patriotes Malagasy GTT International-Genève, pour interpeller la Communauté internationale et la SADC en particulier concernant les mesures qu’ils veulent imposer aux 22 mllions de Malagasy.

SIGNEZ ET FAITES SIGNER CETTE PETITION.

===================

Pétition adressée à l’Union Européenne, Union Africaine
«Halte au processus anti démocratique et Laissez les Malagasy choisir leur Président »

Madagascar s’éloigne de la sortie de crise. Les derniers événements prouvent l’incapacité de la Communauté Internationale à résoudre la crise malagasy et tout porte à croire sa complaisance manifeste vis à vis des putschistes. En effet :

  1. La SADC sort de son rôle de médiateur en s’arrogeant le droit de demander à Mme Lalao Ravalomanana et à M. Didier Ratsiraka, les deux seuls candidats de l’opposition, de retirer leurs candidatures validées par la CES, et favorise ainsi les 48 candidats de la mouvance Rajoelina.
  2. Rajoelina est le seul candidat illégal qui a réussi à imposer sa candidature en dehors du délai imparti et la CES qui l’a validée s’est rendue complice de ce tripatouillage grave. Elle perd de fait toute sa crédibilité de neutralité pour le reste de sa mission. Le GIC Madagascar représenté par M Chissano s’est contenté de constater,
  3. Les organismes chargés de superviser les élections ne sont ni indépendants ni reconnus légitimes et ne peuvent, par conséquent, prétendre à assurer des élections libres, transparentes et acceptées par tous.
  • La CENI-T, chargée de coordonner les élections, avec le mode de désignation de ses membres, ne garantit point sa représentativité et son indépendance. De plus, sa Présidente, Mme Attalah Béatrice est une proche du chef puschiste,
  • L’observation des élections revient exclusivement à la CNOE (Commission Nationale pour l’Observation des Elections) présidée par Mme Madeleine Ramaholimiaso, connue pour ses accointances avec le régime putschiste.
  • La Cour Electorale Spéciale (CES), créée spécialement au sein de la HCC pour statuer et valider la régularité des élections, est présidée par Jean-Michel Rajaonarivony, Président de la HCC (art 3 de la Loi n° 2012-014 portant sa création). Rappelons que ce dernier, qui est le garant du respect de la Constitution, a au contraire cautionné et devient donc complice du coup d’Etat du 17 mars 2009.
  • Le FFM (Conseil de Réconciliation Malagasy) regroupe en son sein nombre de sociétés civiles nouvellement créées et proches du régime putschiste. L’institution n’aura jamais la reconnaissance ni la légitimité de réconcilier les Malagasy.
  1. Contrairement à ce qui est stipulée dans la feuille de route, aucune des mesures d’apaisement prévues n’a été réalisée, à savoir :
  • la libération de tous les prisonniers politiques,
  • l’ouverture de tous les médias,
  • et le retour de tous les exilés politiques y compris surtout le Président Ravalomanana.
Au vu de ces éléments, nous demandons à la Communauté Internationale et notamment l’Union Européenne et l’Union Africaine de:
  • revoir sa position afin de ne pas cautionner cette mascarade d’élections destinée tout simplement à légitimer les putschistes,
  • appuyer et accompagner par tous les moyens la démarche malgacho-malgache de la FFKM, visant à remettre sur pied un processus électoral accepté par tous,
  • s’abstenir de toute tentative ou manœuvre destinée à évincer tous les candidats de l’opposition et notamment la candidate de la mouvance Ravalomanana. La candidature illégale de Rajoelina ne peut pas être une excuse pour exclure l’opposition du processus électoral,
  • mettre en place les mesures d’apaisement prônés dans la feuille de route,
  • cesser de prendre en permanence en otage le peuple Malagasy,
  • rester dans son rôle de médiateur avec l’objectivité qui s’impose,
  • respecter strictement le choix du peuple Malagasy souverain.

En résumé, les conditions pour une bonne sortie de crise ne sont point réunies actuellement, il est donc urgent de mettre en place un contexte apaisé, préalable à des élections transparentes, démocratiques et acceptées par tous. Car une mauvaise sortie de crise conduira inévitablement vers un nouveau cycle d’instabilité.

Le peuple Malagasy légaliste

Signez la pétition

 

Texte original:

http://gtt-international.blogspot.fr/2013/05/petition-adressee-lunion-europeenne.html

 

 

Publié le 18 mai 2013, dans Actualités des Légalistes, AFRIQUE, Madagasikara - Crise, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :